Menu

    Problèmes d’érection dus aux antidépresseurs

    Dernière mise à jour :

    Il y a environ 10 ans, Myron* a souffert d’une grave dépression. Cette dépression s’est accompagnée, entre autres, de troubles anxieux. Il ne pouvait plus dormir. Il était constamment agité. Souvent, ses pensées ne correspondaient pas à la réalité. Il ne quittait pas son lit. Ce n’était pas parce qu’il ne le voulait pas, mais parce que c’était physiquement impossible pour lui. Bref, son corps ne coopérait plus.

    Avec le recul, il réalise maintenant qu’il a dû souffrir de dépression auparavant. Cette dépression particulière était si grave qu’il a demandé une aide médicale. En premier lieu, il a obtenu l’aide nécessaire de son médecin généraliste. Le généraliste a vite compris que les symptômes de Myron nécessitaient une combinaison de thérapie par la parole et de médicaments.

    Antidépresseurs et effets secondaires

    On a donné à Myron un ISRS ( inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine, qui ralentit la (ré)absorption de la sérotonine). Il était content d’utiliser cet antidépresseur. « En fait, je ne pense pas que je serais encore en vie sans ce médicament. Pour moi, c’était comme si la lumière était revenue en moi. »

    L’ennui avec les antidépresseurs, c’est qu’ils ont des effets secondaires. De plus, il faut un certain temps pour que le patient remarque leur effet. Cela a pris à Myron environ 4 à 6 semaines. Pendant cette période, il a ressenti quelques effets secondaires, mais pas encore l’effet thérapeutique de l’antidépresseur.

    Les effets secondaires ont été immédiats : Myron a pris du poids. Soudainement, il ne pouvait plus supporter la chaleur et le froid. Il souffrait également de problèmes gastro-intestinaux. Il ne pouvait soudainement plus manger certaines choses qu’il a toujours aimées. C’était très bizarre. Il a dû chercher d’autres choses à manger. De plus, il est devenu sexuellement dysfonctionnel. Certains de ces effets secondaires sont passés, comme les sensations de froid et de chaud et les troubles gastro-intestinaux. Mais il a pris un total de 25 kilos, alors qu’il avait eu un poids constant pendant toute sa vie. Et son dysfonctionnement érectile est malheureusement est resté.

    Autre cause de problèmes d’érection ? Lisez aussi l’histoire de Pierre.

    Solution pour le dysfonctionnement érectile

    « Les premiers mois, ça ne m’a pas très vraiment intéressé », dit Myron. « Ma seule préoccupation était ma survie. Mes troubles de l’érection n’ont commencé à devenir un problème qu’au bout d’un an. Puis j’ai découvert que je ne pouvais pas encore arrêter de prendre mes médicaments. J’ai essayé de réduire la dose pendant un certain temps sur les conseils de mon médecin. Juste pour voir si les symptômes dépressifs changeaient. Eh bien, ils sont revenus immédiatement. Arrêter de les prendre n’était pas possible. Puis j’ai aussi commencé à penser à mon problème d’érection. J’avais une quarantaine d’années à l’époque, et je pensais que c’était plutôt jeune pour arrêter d’avoir des relations sexuelles. Je voulais donc trouver une solution à ce problème. »

    Aucune aide du médecin

    Le médecin généraliste de Myron ne voulait pas aider du tout.

    « Mon médecin généraliste a dit : « Vous souffrez de dépression, vous n’êtes plus fonctionnel sexuellement et vous voulez un médicament pour cela ? Je n’y crois pas. C’est dans votre tête. » Il a conseillé de suivre une thérapie de couple. J’avais lu que le Viagra était une excellente solution pour les dysfonctionnements érectiles dus aux ISRS. J’ai donc essayé d’en discuter avec mon médecin. J’ai même imprimé des rapports de recherche et les ai envoyés par mail. Tout ça n’a pas aidé, il ne voulait pas m’en donner. »

    La découverte de Dokteronline

    Il a fallu quelques années pour que Myron découvre qu’il est possible de se procurer des médicaments en ligne. Il a littéralement découvert cette possibilité en faisant une recherche sur Google.

    Il a décidé d’essayer certains des nouveaux services en ligne. Il s’est inscrit et a donné ses antécédents médicaux. Il n’a même pas obtenu de réponse de plusieurs services. Mais le premier contact avec Dokteronline a été un succès. En effet, après avoir rempli le questionnaire médical, le médecin a examiné ses symptômes et, dans les deux jours, Myron a reçu une réponse avec plusieurs options. Il a remarqué que ses informations étaient traitées avec soin. Puisqu’il avait déjà étudié lui-même les avantages et les inconvénients de ces options, il a pu faire un choix informé.

    Ça été un vrai soulagement ! En effet, alors qu’avant il ne se sentait pas du tout écouté, il y avait maintenant quelqu’un qui lui disait : « Je vous comprends, voici les options de traitement ».

    L’expérience de Myron avec Dokteronline

    « Il ne faut pas croire qu’on appuie simplement sur quelques boutons et que vous recevez directement un médicament à votre domicile. C’est un processus sérieux. Le contact avec Dokteronline se fait uniquement par e-mail, donc ils ne m’ont pas vu. Ils voient uniquement toutes mes données. J’ai dû indiquer mon âge, que je suis un homme, mon état de santé, mes allergies, etc. Ensuite, vous signez un certain nombre de clauses de non-responsabilité, par exemple pour certifier que vous avez tout rempli de manière véridique. Et pour que vous vous rendiez compte qu’on vous donne un médicament en fonction de ce que vous avez rempli vous-même. Vous devez accepter ces avertissements à chaque fois, ils ne disparaissent pas après la première ordonnance. Tout se passe de manière bien organisée.

    Ils vous demandent également à plusieurs reprises comment vous allez. Avec chaque commande, vous recevrez deux ou plusieurs mails de suivi, pour savoir si vous êtes satisfait de ce que vous avez reçu et si tout se passe bien. Ils peuvent également noter dans leurs dossiers si vous souffrez d’un effet indésirable ou si celui-ci a disparu. Ainsi, le médecin que vous avez n’a pas d’importance, car tout médecin peut accéder à votre dossier. »

    Maîtrise des dysfonctionnements érectiles et de la dépression

    Myron se porte bien maintenant. Les pilules l’aident et il peut à nouveau avoir des rapports sexuels quand il le souhaite. La dépression est également « maîtrisée », comme on le dit. Elle n’a pas disparu, et peut-être qu’elle ne disparaîtra jamais, mais Myron peut fonctionner, travailler et avoir une vie sociale.

    « Dokteronline offre une voie alternative et travaille de manière très professionnelle. Ils sont sérieux, compétents et rapides. Je pense qu’il est bon qu’ils proposent plusieurs options. Ils vous indiquent également combien cela coûte. Cela peut influencer le choix de certaines personnes.
    Je trouve que c’est plutôt cher. Ce sera un obstacle pour de nombreuses personnes. Ils devraient également essayer de mieux se faire connaître.
    Je resterai client de Dokteronline car je suis satisfait de la façon dont les choses se sont déroulées. Ça marche pour moi ! »

    Vous avez également un problème typique des hommes ? Regardez ici.

    * Vrai nom connu des rédacteurs

    Retour au haut de la page