Tout savoir sur la morve : pas bien appétissant, mais pourtant utile

      Rédigé par : la rédaction

      Dernière mise à jour :

      Il arrive à tout le monde d’avoir le nez qui coule. Si vous avez un rhume ou le rhume des foins par exemple ou si vous rentrez dans une pièce chauffée après une sortie à vélo. Ce nez qui coule peut être gênant et de mauvais goût, mais saviez-vous que la morve a une fonction importante ? Nous allons énumérer une série de faits concernant la morve.

      Qu’est-ce que la morve ?

      La morve n’est rien d’autre que du mucus. Et le mucus est un composant important de notre corps. Il fonctionne comme une couche protectrice et empêche le tissu mince sous-jacent de se dessécher. Le mucus empêche également les intrus, tels que les bactéries et les virus, d’entrer dans le corps et vous aide à ne pas tomber malade. Les muqueuses de votre nez renouvellent constamment la couche de mucus. Pas moins d’un litre à un litre et demi de morve est produit chaque jour.

      Pourquoi produit-on plus de morve pendant un rhume ou une allergie ?

      Vous ne remarquez généralement pas le mucus que vous avez dans le nez. Même un peu trop de morve passe inaperçue. C’est seulement lorsque les muqueuses de votre nez s’enflamment que vous avez le nez qui coule. Les muqueuses produisent un surplus de morve, ce qui peut provoquer un écoulement nasal. Une réaction inflammatoire de la muqueuse nasale peut être déclenchée par le virus du rhume ou de la grippe, mais aussi par certains allergènes, comme le pollen (rhume des foins) ou les poils d’animaux domestiques.

      Pourquoi votre nez coule-t-il quand il fait froid ?

      Vous avez toujours un mouchoir dans la poche de votre veste en hiver, pour vous moucher quand vous passez de l’extérieur à l’intérieur. L’air froid extérieur fait que les cils de vos fosses nasales fonctionnent moins bien. Ces derniers veillent normalement à ce que le mucus reste en place. Le froid rend également votre morve plus épaisse. Si vous retournez ensuite dans l’air chaud, elle redevient soudainement liquide, avec pour conséquence un nez qui coule temporairement.

      Est-ce mauvais pour la santé d’avaler sa morve ?

      Nous savons que vous ne vous curez jamais le nez pour ensuite manger votre morve ! Mais au cas où vous vous poseriez la question, non, manger de la morve n’est pas nocif. Selon une étude américaine, c’est même un en-cas super sain. Le mucus nasal contient des bactéries qui aident à prévenir les caries et les aphtes et à renforcer le système immunitaire. Personnellement, nous préférons nous en tenir à un bon dentifrice et à un complément vitaminé, mais chacun ses goûts.

      Que dit la couleur de votre morve ?

      La morve est généralement incolore. Parfois, cependant, la morve peut changer de couleur. Et les causes peuvent être différentes :

      • La morve jaune ou verte survient généralement pendant un rhume ou une grippe. Cela est dû à certaines enzymes qui deviennent actives lorsque votre système immunitaire combat l’infection.
      • Une morve brune ou rouge peut résulter d’un saignement mineur. Un vaisseau sanguin de la cavité nasale peut avoir éclaté (par exemple en se curant le nez – évitez donc de le faire !).
      • La morve grise signifie souvent que vous avez inhalé de la poussière, par exemple en effectuant des travaux de bricolage (ponçage, sciage, plâtrage). Le port d’un masque buccal permet de l’éviter.

      La meilleure façon de se moucher

      Si vous avez le nez qui coule, mouchez-vous. Toutefois, ne le faites jamais trop fort. La force pousse la morve dans les sinus, ce qui peut provoquer une sinusite. Alors, mouchez-vous doucement ou reniflez. Lavez vos mains après vous être mouché, car c’est plus hygiénique.

      Aller à tous les traitements
      Tous les traitements