• Gastro-intestinal
  • Gastro-intestinal

5 remèdes contre la constipation

Rédigé par : la rédaction

Dernière mise à jour :

Pour pas moins de 20 % de la population qui souffrent de constipation, le passage aux toilettes n’est pas un moment agréable. Ce problème est fréquent, inconfortable et douloureux. Heureusement, la constipation se traite bien. Une raison suffisante pour l’examiner de plus près.

Un transit intestinal sain

Pour déterminer le transit intestinal d’une personne, on prend en compte la fréquence et la régularité des visites aux toilettes. Bien qu’il existe de grandes différences entre les personnes, on parle de constipation lorsque les selles sont plus lentes (moins de trois fois par semaine) et plus difficiles (pression forte ou évacuation incomplète au moins un quart du temps) pendant une période continue de trois mois.

Une constipation non traitée peut entraîner des problèmes majeurs, tels que des fissures anales dues aux selles dures et des hémorroïdes dues à la pression forte. Il est rare que la constipation entraîne un blocage complet des intestins.

Causes de la constipation

La constipation est généralement causée par les habitudes alimentaires, la prise de médicaments et les affections médicales.

La cause de loin la plus fréquente de la constipation est le manque d’hydratation (ne pas boire assez) et l’absence de nourriture riche en fibres. Les liquides et les fibres rendent vos selles plus molles, ce qui facilite l’accès aux toilettes.

Les médicaments les plus connus qui peuvent causer la constipation sont les opiacés, que l’on trouve dans les analgésiques tels que le Co-codamol et le Tramadol. Les antidépresseurs et les suppléments de fer peuvent également causer la constipation.

Une thyroïde lente est le problème médical le plus courant à l’origine de la constipation, ainsi que d’autres symptômes tels que la fatigue et la prise de poids dues à un métabolisme plus lent. La constipation est également présente dans le syndrome du côlon irritable, ainsi que les crampes et les ballonnements.

Attention ! Une constipation soudaine associée à des douleurs et des vomissements peut indiquer une occlusion intestinale, ce qui constitue une urgence médicale.

5 remèdes contre la constipation

En fonction de la cause de votre constipation, des conseils sur le mode de vie ou des médicaments peuvent vous aider. Une combinaison des deux fonctionne souvent le mieux.

1. Mangez plus de fibres

Le traitement de la constipation commence par la consommation de plus de fibres et l’absorption de plus de liquides. Il est recommandé de consommer entre 30 et 40 grammes de fibres alimentaires par jour. Les fibres se trouvent dans les fruits (comme les pommes, les raisins, les poires et les prunes) et les légumes. Et de cette façon, vous obtenez également une hydratation supplémentaire !

Les céréales du petit-déjeuner, les pâtes et le pain sont également de bonnes sources de fibres. Les fibres supplémentaires peuvent provoquer des ballonnements au début, mais vous remarquerez la différence positive après quatre semaines au plus tard.

2. Buvez suffisamment

Il est également important de boire plus que les deux litres recommandés chaque jour. Les fibres réduisent la quantité d’eau absorbée des aliments par les intestins. Vous devez donc boire davantage pour rester hydraté et faciliter le passage des selles dans les intestins.

3. Visites régulières aux toilettes

Aller aux toilettes régulièrement et à heures fixes peut également aider à prévenir la constipation. Les meilleurs moments pour aller aux toilettes sont au réveil et une demi-heure après un repas.

4. Laxatifs

Si les mesures ci-dessus ne donnent pas de résultats suffisants, les laxatifs peuvent être une solution. Utilisez-les pendant une période aussi courte que possible, sinon les intestins risquent de s’y habituer et de devenir paresseux au lieu de travailler par eux-mêmes. Les laxatifs existent en deux catégories.

Laxatifs naturels

La constipation prolongée doit d’abord être traitée avec les laxatifs plus naturels et à action plus lente. Il s’agit notamment des agents gonflants, comme le Fybogel, qui stimulent les intestins en augmentant la quantité de fibres. Il y a aussi les laxatifs osmotiques qui retiennent l’eau dans le côlon, comme le Macrogol ou le Lactulose.

Laxatifs à action rapide

Si ceux-ci n’ont pas l’effet désiré, des laxatifs plus rapides et stimulants tels que le Séné ou le Bisacodyl peuvent être utilisés en complément. Ceux-ci stimulent le fonctionnement des intestins pendant 8 à 12 heures. Des agents plastifiants tels que le docusate de sodium peuvent également être utilisés en complément.

Normalement, une combinaison de ces médicaments est suffisante pour obtenir un transit intestinal régulier. Le choix du médicament dépend des selles du patient et de ses préférences.

5. Suppositoires

Dans le cas rare où tous les traitements ci-dessus échouent, des laxatifs peuvent encore être administrés par voie rectale pour stimuler les intestins. Par exemple, les suppositoires à la glycérine stimulent les contractions musculaires dans les intestins pour aider à les presser et les lavements à base d’huile aident à ramollir les selles dures pour qu’elles quittent le corps plus facilement.

Aller à tous les traitements
Tous les traitements