Directly go to the content
C’est ainsi que vous préviendrez les plaintes causées par la chenille processionnaire du chêne

C’est ainsi que vous préviendrez les plaintes causées par la chenille processionnaire du chêne

L’année dernière, les nuisances causées par la chenille processionnaire ont été énormes. Un nombre record de personnes ont signalé à leur médecin traitant des plaintes provoquées par les poils urticants de la chenille. En dépit de tous les efforts des services de lutte contre les nuisibles, tous les nids n’ont pas été éliminés. Cette année encore, de nombreuses chenilles sortent donc encore de leurs œufs. Que pouvez-vous faire pour éviter le contact avec leurs poils irritants, et quels sont les conseils si vous avez néanmoins des plaintes ? Nous avons des conseils.

Pourquoi avons-nous autant de chenilles processionnaires ?

Les nuisances des chenilles processionnaires dans notre environnement sont en fait un phénomène de ces dernières années. Ces créatures sont au départ originaires du sud de l’Europe, mais sont montées de plus en plus vers le nord à cause du changement climatique. La chenille processionnaire du chêne est la larve du papillon de nuit. La femelle du papillon pond environ 250 œufs au cours de sa vie. Le temps chaud, assez sec des dernières années a pour conséquence que la majorité des œufs éclosent.

Pourquoi la chenille processionnaire cause-t-elle une nuisance ?

Les chenilles qui sortent des œufs restent ensemble sur le tronc du chêne. Elles rampent en rangs (d’où le nom « procession ») pour chercher des feuilles et les manger. Les chenilles processionnaires du chêne sont entourées d’un filament blanchâtre. Ce filament se compose de peaux (les chenilles muent souvent), de poils et d’excréments.

Une chenille processionnaire du chêne est couverte de milliers de poils microscopiques. Ces petits poils sont urticants. Lorsqu’ils tombent de la chenille, les poils sont transportés par l’air et le vent. Ils aboutissent alors aisément sur votre peau, vos vêtements et dans vos cheveux. Ces poils urticants disposent d’un genre de barbes qui s’accrochent. Comme les poils sont microscopiques (de 0,2 mm à 0,3 mm), ils pénètrent facilement votre peau. Les barbes assurent ensuite une bonne adhérence des poils.

Les substances présentent sur les poils urticants contiennent une certaine protéine que notre corps ne reconnaît pas. Ainsi, au contact des poils, un mécanisme de défense se déploie : le corps produit de l’histamine pour tenter de vaincre l’intrus. Cette réaction peut provoquer diverses plaintes, selon l’endroit touché.

Quelles sont les plaintes provoquées par la chenille processionnaire du chêne ?

La plupart des personnes qui ont été en contact avec les poils urticants souffrent de problèmes de peau. Ils apparaissent environ 4 à 8 heures après la pénétration des poils dans la peau. Les problèmes de peau les plus fréquents sont :

  • éruption cutanée avec démangeaisons sévères ;
  • taches rouges, bosses ou cloques sur la peau ;
  • sensation de brûlure sur la peau.

Les poils urticants de la chenille processionnaire peuvent provoquer des plaintes oculaires 1 à 4 heures après le contact avec les yeux :

  • démangeaisons oculaires ;
  • yeux rouges, irrités ;
  • paupières gonflées ;
  • yeux larmoyants ;
  • inflammation oculaire qui peut dans de rares cas mener à la cécité.

Environ 4 à 8 heures après l’exposition à la chenille processionnaire du chêne, certaines personnes peuvent se plaindre de problèmes respiratoires. C’est surtout si vous souffrez d’asthme ou d’autres problèmes respiratoires que vous courrez le plus de risques. Il s’agit ici de plaintes comme :

  • démangeaisons dans la bouche et/ou la gorge ;
  • troubles de la déglutition ;
  • éternuements/toux ;
  • nez qui coule ;
  • essoufflement et/ou manque de souffle.

Les plaintes gastro-intestinales surviennent moins fréquemment après l’ingestion des poils urticants. Les plaintes qui peuvent survenir dans ce cas sont :

  • salivation excessive ;
  • vomissement ;
  • douleur abdominale.

Plus vous entrez en contact avec les poils urticants, les plaintes peuvent s’aggraver. Certaines personnes ont même une réaction allergique grave après avoir été en contact avec les poils urticants. Les symptômes d’une réaction allergique grave sont par exemple :

  • essoufflement grave ;
  • yeux, lèvres et/ou langue gonflés ou gonflements à d’autres endroits ;
  • vomissements ;
  • fièvre.

La réaction allergique intervient généralement dans les trente minutes suivant le contact avec les poils urticants. Si cela se produit, demandez immédiatement une aide médicale.

Comment éviter le contact avec les poils urticants de la chenille processionnaire du chêne ?

La chenille processionnaire du chêne est principalement active d’avril à juillet compris. Durant cette période, il est donc important d’éviter autant que possible les poils urticants. Quelques conseils :

  • Faites du vélo ou marchez le moins possible dans les rues, les parcs ou les chemins (forestiers) bordés de chênes.
  • Gardez les bras et les jambes couverts quand vous sortez. Portez un vêtement aux longues manches et un pantalon.
  • Portez des lunettes de soleil lorsque vous marchez ou faites du vélo, même s’il fait nuageux.
  • Gardez les portes et les fenêtres fermées.
  • N’étendez pas le linge dehors pour sécher.

Autre point important : ne touchez pas au nid, laissez la lutte contre la chenille processionnaire du chêne à une société professionnelle !

Que faire en cas de plaintes provoquées par les poils urticants de la chenille processionnaire du chêne ?

Vous êtes tout de même entré(e) en contact avec des poils urticants de chenille processionnaire ? Ces conseils permettent de limiter les nuisances :

  • Essayez au moins de ne pas vous gratter, cela aggrave les symptômes.
  • Essayez de décaper la zone touchée : collez un morceau de ruban adhésif ou de sparadrap sur la peau et enlevez-le. Avec un peu de chance, vous retirerez les poils de la chenille processionnaire du chêne de votre peau de cette manière.
  • Rincez ensuite correctement la peau à l’eau tiède. Lavez-vous éventuellement les cheveux.
  • Traitez la peau irritée après le rinçage avec une lotion calmante ou un gel spécial contre la chenille processionnaire.
  • Certaines personnes sont soulagées en passant le sèche-cheveux au-dessus de la peau. L’air chaud permet de coaguler une protéine présente dans les barbes et les plaintes disparaissent plus rapidement. Un sauna peut donner le même résultat.
  • Vos yeux sont touchés ? Rincez-les à l’eau tiède. Essayez de ne pas frotter. Un médecin peut éventuellement prescrire des gouttes oculaires apaisantes.
  • Enlevez les vêtements que vous portiez et lavez-les de préférence à 60 degrés. Il est inutile de les secouer, les poils sont fermement accrochés par les barbes.

La plupart des plaintes disparaissent après une ou deux semaines. Si les symptômes perdurent ou s’aggravent, prenez contact avec un médecin. Ce dernier pourra prescrire un médicament comme Fagron, une pommade corticostéroïde ou un antihistaminique.

En avant pour un été sans démangeaisons !

À propos de Dokteronline.com

Dokteronline.com est la plateforme qui met en relation les consommateurs, les médecins et les pharmacies pour obtenir des soins ciblés. Dokteronline.com croit en une autorégulation responsable lorsqu’il s’agit de plaintes qui se soignent facilement.

Sources

F. Bosscher. (14 juin 2019) Le mauvais temps propage les chenilles processionnaires. Consulté le 20 mai 2020, sur https://www.natuurmonumenten.nl/nieuws/slecht-weer-verspreidt-eikenprocessierupsen

Plate-forme de connaissances chenilles processionnaires.(sans date). Quelles sont les plaintes de santé directes en cas de contact avec les poils urticants de la chenille processionnaire du chêne ?Consulté le 20 mai 2020, sur https://processierups.nu/veelgestelde-vragen/114-wat-zijn-samengevat-de-belangrijkste-directe-gezondheidsklachten-bij-contact-met-de-brandharen-van-de-eikenprocessierups/

Association néerlandaise des médecins traitants. (16 avril 2020). Ik heb klachten door de eikenprocessierups | Thuisarts. J’ai des plaintes de la chenille processionnaire du chêne | Médecin traitant. Consulté le 20 mai 2020, sur https://www.thuisarts.nl/eikenprocessierups/ik-heb-klachten-door-eikenprocessierups#in-het-kort

Nieuwenhuis, M. (2 juillet 2019). Une vague de démangeaisons sévit aux Pays-Bas : nombre record de plaintes chez les médecins traitants. Consulté le 20 mai 2020, sur https://www.parool.nl/nederland/jeukgolf-teistert-nederland-recordaantal-klachten-bij-huisarts~bc9599bd/?referer=https%3A%2F%2Fwww.google.com%2F

Njoo, M. D. (sans date). Éruption provoquée par la chenille processionnaire. Consulté le 20 mai 2020, sur https://www.huidarts.com/huidaandoeningen/processierups-uitslag/

Oogfonds. [Fonds pour les yeux.] (10 juillet 2019). En tenant la chenille processionnaire à l’œil. Consulté le 20 mai 2020, sur https://oogfonds.nl/projecten-nieuws/nieuws/laatste-nieuws/met-het-oog-op-de-processierups

van der Zande, M. (27 juillet 2019).  Recherche sur la chenille processionnaire du chêne : les nuisances seront-elles aussi graves l’année prochaine ?Consulté le 20 mai 2020, sur https://nos.nl/artikel/2295379-onderzoek-naar-eikenprocessierups-wordt-overlast-volgend-jaar-weer-zo-erg.html

Zorgwijzer.nl. (13 mai 2020). Chenille processionnaire (2020) : résultats et contrôle | Que faire ? Consulté le 20 mai 2020, sur https://www.zorgwijzer.nl/zorgwijzers/processierups