Directly go to the content
Le Remdesivir comme moyen de lutte contre le coronavirus
  • Corona

Le Remdesivir comme moyen de lutte contre le coronavirus

Le remdesivir est un antiviral. Le médicament n’est pas neuf : le laboratoire pharmaceutique Gilead a développé l’inhibiteur de virus dès 2016 comme médicament potentiel contre le virus Ebola et le virus de Marburg. Lors de tests en laboratoire, le médicament semblait également prometteur dans la lutte contre les virus de type SRAS. Et il s’avère maintenant que le remdesivir agit aussi bien sur les personnes très malades suite à la COVID-19. Le médicament est pour cette raison officiellement approuvé comme médicament anti-coronavirus en Amérique et en Europe.

Comment agit le remdesivir ? 

L’action du remdesivir est une histoire assez technique. En bref, le médicament imite une partie du matériel génétique du virus. Avec ce morceau de faux ADN, le virus ne peut plus copier son propre matériel génétique. Cela inhibe la production de nouvelles particules virales dans l’organisme. La conséquence : les patients COVID-19 se rétablissent plus rapidement et passent donc moins de temps à l’hôpital.  

Quand le remdesivir est-il utilisé ?  

Le médicament antiviral est désormais uniquement destiné aux patients COVID-19 qui sont gravement malades, qui ont besoin d’oxygène et qui se trouvent dans le service des soins intensifs de l’hôpital. Il ne s’agit donc pas d’une simple pilule ; le remdesivir est introduit directement dans la circulation sanguine par une perfusion. Un des motifs pour lesquels le remdesivir n’est pas encore largement utilisé est que ses effets indésirables n’ont pas encore été correctement répertoriés. 

Quels sont les effets indésirables du remdesivir ?  

Le remdesivir n’est pas encore sur le marché depuis très longtemps. De ce fait, les médecins ne savent pas encore très bien quels sont les effets indésirables qu’il peut présenter. Et comme la COVID-19 est également une maladie relativement neuve, on ne sait pas encore clairement si les effets indésirables provoqués chez les utilisateurs le sont par la maladie ou par le médicament. 

Pour l’instant du moins, le remdesivir est associé aux effets indésirables suivants : 

  • Augmentation des valeurs des enzymes hépatiques ; 
  • Éruption cutanée ; 
  • Céphalée ; 
  • Nausées ; 
  • Réactions d’hypersensibilité. 

Les médecins surveillent de près l’effet du remdesivir sur les patients. A l’avenir, lorsque davantage de personnes auront été traitées avec ce médicament et que l’on aura une meilleure idée de l’évolution de la COVID-19, la liste des effets secondaires pourra être ajustée. 

Quels sont les autres médicaments contre le coronavirus ? 

Le remdesivir est réellement le plus important, mais certainement pas le seul médicament disponible. Pendant la « première vague », des médicaments antipaludiques tels que l’hydroxychloroquine et la chloroquine ont été utilisés. Depuis lors, ces médicaments sont moins fréquemment utilisés dans le cadre de la COVID-19 en raison des résultats variables. Les patients semblent souvent tirer profit de l’utilisation d’anticoagulants. 

Les médecins prescrivent également la dexaméthasone, un corticostéroïde qui inhibe les réactions inflammatoires. Selon le pneumologue Leon van den Toorn (Centre Médical Erasmus), presque tous les patients très malades et qui ont besoin d’un supplément d’oxygène reçoivent ce médicament, souvent en combinaison avec le remdesivir. 

Compléments alimentaires pour lutter contre le coronavirus 

Des compléments alimentaires sont également cités dans la lutte contre le coronavirus. On parle du zinc, de la mélatonine et de la vitamine D. Des compléments alimentaires qui n’ont à première vue rien à voir avec la COVID-19, mais qui sont connus pour leur effet positif sur le système immunitaire. Une bonne résistance est notamment toujours la meilleure arme dans la lutte contre le coronavirus.  

Où en est le vaccin contre le coronavirus ? 

Un vaccin pourrait naturellement résoudre la pénurie de remdesivir. Malheureusement, la recherche sur la sécurité et l’efficacité d’un tel vaccin prend beaucoup de temps. Normalement, il faut au moins 5 à 10 ans avant qu’un nouveau vaccin ne soit commercialisé. Pour le vaccin contre le coronavirus, le délai sera raccourci autant que possible. En ce moment, une série de vaccins sont dans la phase finale d’essai. 

On entend qu’un vaccin contre le coronavirus pourrait être disponible fin 2020. Cela augmente considérablement la pression sur les laboratoires pharmaceutiques. Mais les scientifiques mettent en garde contre une trop grande précipitation. Un vaccin insuffisamment testé pourrait faire plus de mal que de bien. Le vaccin devrait donc être seulement commercialisé en 2021 ou même encore plus tard. 

Comment éviter une contamination par le coronavirus ? 

Tant que nous n’avons pas de vaccin, nous ne sommes pas débarrassés des précautions à prendre pour freiner la propagation du coronavirus. Conservez pour cette raison vos distances avec les autres, lavez-vous les mains régulièrement et portez un masque où nécessaire.  

Vous pouvez réduire le risque de contamination en conservant votre système immunitaire à un bon niveau. Une nourriture saine, suffisamment de sommeil et une activité physique régulière (de préférence à l’extérieur) assurent une résistance optimale. De cette manière, vous donnez moins de chance au virus de vous atteindre. 

Que faire en cas de symptômes de coronavirus ? 

Si vous avez néanmoins des symptômes qui indiquent une infection au coronavirus comme la toux, une perte soudaine de goût/odorat, un rhume ou de la fièvre, alors il est important de vous faire tester. C’est possible au moyen d’un autotest ou à l’un des endroits où les tests sont effectués. Bien entendu, vous resterez en quarantaine à domicile jusqu’à ce que le résultat soit connu et (si vous êtes effectivement infecté) que vous soyez totalement guéri(e). 

Si vous souffrez de symptômes graves, tels que de la fièvre ou des difficultés respiratoires, ou si vous appartenez au groupe à risque d’une évolution plus sévère de la COVID-19 (par exemple parce que vous souffrez de problèmes cardiaques ou d’obésité), veuillez prendre contact avec un médecin. 

Traiter soi-même la COVID-19 

Vous avez été infecté par le coronavirus ? La COVID-19 n’est généralement pas grave. Dans la grande majorité des cas, les symptômes sont légers, comme un léger rhume ou une sensation de grippe. Vous pouvez traiter vous-même ces symptômes avec un analgésique tel que le paracétamol, éventuellement complété par un spray nasal et/ou des médicaments contre la toux et adoucissant la gorge. Si vous préférez ne pas vous rendre dans un magasin ou une pharmacie pendant ces périodes, vous pouvez également commander ces produits d’autosoins en ligne en toute sécurité. Encore une fois : consultez un médecin si vous souffrez de plaintes plus graves. 

Prenez bien soin de vous. 

À propos de Dokteronline.com

Dokteronline.com est la plateforme qui met en relation les consommateurs, les médecins et les pharmacies pour obtenir des soins ciblés. Dokteronline.com croit en une autorégulation responsable lorsqu’il s’agit de plaintes qui se soignent facilement. 

Cet article est rédigé de manière informative et consultative pour vous aider à trouver la bonne solution de soins. Dokteronline.com ne vous conseille en aucune façon sur les mesures contre le coronavirus ou leur suivi. Dans tous les cas, vous devez suivre les règlements des autorités nationales.