Directly go to the content

Où en sommes-nous dans la lutte contre le coronavirus ?

Bien que le pic des infections par le coronavirus semble être dépassé dans la majorité des pays européens, nous sommes loin d’être débarrassés de ce coronavirus. Après un lock down de plusieurs semaines, les mesures sont progressivement assouplies ici et là, mais l’angoisse d’une deuxième vague de contamination reste importante. Où en sommes-nous réellement dans la lutte contre le coronavirus ? Il est grand temps de se pencher sur les derniers développements du coronavirus.

Existe-t-il un médicament contre le coronavirus ?

Malheureusement. La science médicale n’a toujours pas trouvé de remède pour le Covid-19, la maladie causée par le coronavirus. Cependant, certains médicaments existants semblent avoir une action bénéfique sur les patients lourdement touchés par le coronavirus. Il s’agit principalement du médicament contre le paludisme, le Plaquenil (l’hydroxychloroquine) et la chloroquine, un médicament contre le paludisme qui est également utilisé dans certaines maladies auto-immunes.

Cependant, ces médicaments ne sont pas largement utilisés contre le coronavirus. En effet, des médicaments tels que la chloroquine et l’hydroxychloroquine semblent parfois provoquer des effets indésirables graves (dysrythmie cardiaque) chez les patients touchés par le coronavirus.

Les médecins et les scientifiques travaillent bien entendu d’arrache-pied pour mettre au point un médicament sûr contre le coronavirus. Des recherches sont actuellement menées sur le plasma sanguin d’anciens patients Covid-19. Le plasma est rempli d’anticorps et pourrait aider d’autres patients souffrant du coronavirus à guérir.

Quand le vaccin contre le coronavirus sera-t-il disponible ?

Dans le monde entier, pas moins de 70 entreprises sont occupées à créer un vaccin. Cela prend en effet du temps, car un vaccin doit d’abord être testé sur les êtres humains. Selon toutes attentes, il faudra encore attendre jusqu’au début de 2021 avant de pouvoir être vacciné(e) contre le coronavirus.

Les scientifiques pensent qu’un vaccin assurera dans tous les cas une protection à long terme. En effet, le coronavirus semble à peine muter.

Pour qui le coronavirus est-il le plus dangereux ?

Le coronavirus a fait plus de 200 000 victimes entre décembre 2019 et avril 2020. La majorité des victimes étaient des personnes âgées ou qui souffraient de comorbidités. Certains groupes sont plus susceptibles d’être touchés plus lourdement par le coronavirus. Vous faites par exemple partie du groupe à risque :

  • si vous avez 70 ans ou plus ;
  • si vous prenez des médicaments immunosuppresseurs. C’est le cas par exemple lors d’une transplantation d’organe ou dans certains traitements contre le cancer ;
  • si vous avez une affection qui met votre système immunitaire sous pression comme VIH ;
  • si vous souffrez d’une maladie cardiovasculaire ;
  • si vous avez une pression sanguine élevée ;
  • si vous souffrez de diabète ;
  • si vous souffrez d’une maladie hépatique ou rénale ;
  • si vous souffrez d’une affection pulmonaire, comme la BPCO, l’asthme, la bronchite ou l’emphysème pulmonaire ;
  • si vous souffrez d’une maladie neurologique ou cérébrale (comme la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson).
  • Les scientifiques pensent qu’un vaccin assurera dans tous les cas une protection à long terme. En effet, le coronavirus semble à peine muter.

Entre-temps, on sait que les personnes souffrant de surcharge pondérale risquent plus de souffrir d’une évolution grave de la maladie Covid-19. La majorité des patients souffrant du coronavirus aux soins intensifs semblent avoir un IMC trop élevé.

Puis-je passer un test pour savoir si j’ai (eu) le coronavirus ?

Il existe désormais plusieurs tests permettant de détecter une infection à coronavirus. Le test, basé sur un échantillon de mucus provenant du nez et du pharynx, vérifie si le virus est présent dans l’organisme. Le résultat sera connu en quelques jours. Ce test est maintenant principalement utilisé pour vérifier la contamination au coronavirus des travailleurs de la santé.

Il existe également des tests à domicile qui indiquent la présence des anticorps contre le coronavirus dans le sang. Ces tests fonctionnent de la même manière qu’un test de glycémie : une goutte de sang provenant du bout du doigt est ajoutée au kit de test avec un liquide de test spécial. Le résultat sera connu en quelques minutes.

Les tests sanguins coronavirus à usage domestique ne sont pas disponibles actuellement dans tous les pays. En effet, tous les gouvernements n’ont pas encore approuvé les tests. Dans ces pays, de nombreuses recherches sont menées sur les tests à domicile disponibles.

Devons-nous encore rester à la maison et nous laver les mains ?

En Europe, les taux de mortalité et de contamination par le coronavirus commencent enfin à diminuer. Les mesures prises pour prévenir la propagation du virus semblent donc bien fonctionner. Tant qu’un médicament ou un vaccin n’est pas disponible, nous devons suivre ces règles. Il est toujours conseillé de rester chez soi autant que possible. Ce n’est pas toujours amusant, mais cela permet d’éviter une deuxième vague d’infection.

Le conseil de se laver les mains plus souvent reste également en vigueur. Certaines personnes ont peur qu’une peau sèche en raison du lavage fréquent des mains ne soit un facteur de risque supplémentaire d’attraper le coronavirus. Ce n’est pas le cas : le virus ne peut pas pénétrer la peau. Même si elle est très irritée.

Les masques offrent-ils une protection supplémentaire ?

Dans un certain nombre de pays, le port du masque est entre-temps devenu obligatoire. Il subsiste beaucoup de malentendus sur le moment où il faut ou non porter un masque. Selon l’OMS, vous devez uniquement porter le masque si vous toussez ou éternuez ou si vous êtes en bonne santé, mais que vous soignez une personne qui a des symptômes de Covid-19.

Il est extrêmement important de porter un masque de manière correcte. Pour y parvenir, suivez les directives de l’OMS :

  • Lavez-vous d’abord les mains à l’eau et au savon ou utilisez une lotion ou un gel désinfectant pour les mains.
  • Couvrez-vous le nez et la bouche avec le masque et veillez à ce qu’il n’y ait pas d’espace entre la peau et le masque.
  • Ne touchez pas le masque pendant que vous le portez. Si c’est cependant le cas, lavez-vous d’abord les mains à l’eau et au savon.
  • Changez de masque dès que ce dernier est humide.
  • Prenez le masque uniquement par les élastiques ou les cordelettes. Ne touchez pas l’avant du masque.
  • Après utilisation, jetez le masque directement dans une poubelle fermée. Ne réutilisez jamais les masques jetables.
  • Après avoir retiré le masque, lavez-vous les mains ou utilisez un produit désinfectant.

Un masque peut aider à prévenir la propagation du coronavirus, mais seulement en combinaison avec d’autres mesures. Lavez-vous donc régulièrement les mains, gardez une distance suffisante et suivez toutes les autres directives données par le gouvernement.

Restez en sécurité !

À propos de Dokteronline.com

Dokteronline.com est la plateforme qui met en relation les consommateurs, les médecins et les pharmacies pour obtenir des soins ciblés. Dokteronline.com croit en une autorégulation responsable lorsqu’il s’agit de plaintes qui se soignent facilement.

 

Sources

Collège d’évaluation des médicaments. (le 23 avril 2020a). Risque d’effets indésirables graves provoqués par la chloroquine et l’hydroxychloroquine chez les patients atteints par le coronavirus. Consulté le 28 avril 2020, sur https://www.cbg-meb.nl/actueel/nieuws/2020/04/23/risico-op-ernstige-bijwerkingen-door-chloroquine-en-hydroxychloroquine-bij-coronapatienten

Collège d’évaluation des médicaments.] (le 24 avril 2020b).Mises à jour : Médicaments contre le coronavirus et disponibilité des autres médicaments. Consulté le 28 avril 2020, sur https://www.cbg-meb.nl/onderwerpen/medicijninformatie-het-nieuwe-coronavirus/updates-medicijn-tegen-coronavirus-en-beschikbaarheid-van-medicijnen

de Visser, E. (le 5 avril 2020). Les patients touchés par le coronavirus reçoivent du plasma sanguin avec des anticorps. La grande question : cela va-t-il fonctionner ? Consulté le 28 avril 2020, sur https://www.volkskrant.nl/nieuws-achtergrond/coronapatienten-krijgen-bloedplasma-met-antistoffen-de-grote-vraag-gaat-het-werken~baf9a4e6/

Gutiérrez, P. (le 28 avril 2020). Carte mondiale du coronavirus : quels sont les pays qui ont le plus de cas et de décès ? Consulté le 28 avril 2020, sur https://www.theguardian.com/world/2020/apr/28/coronavirus-world-map-which-countries-have-the-most-cases-and-deaths

Kuijper, K. (le 24 avril 2020a). Le vaccin contre le coronavirus : état des lieux. Consulté le 28 avril 2020, sur https://www.zorgwijzer.nl/zorgverzekering-2021/coronavaccin-de-stand-van-zaken

Kuijper, K. (le 24 avril 2020b). Coronavirus : la bonne nouvelle.Consulté le 28 avril 2020, sur https://www.zorgwijzer.nl/zorgverzekering-2021/coronavirus-dit-is-het-goede-nieuws

NHS. (le 23 avril 2020). Qui est le plus exposé au coronavirus ? Consulté le 28 avril 2020, sur https://www.nhs.uk/conditions/coronavirus-covid-19/people-at-higher-risk-from-coronavirus/whos-at-higher-risk-from-coronavirus/

Nieuwenhuis, M. (le 10 avril 2020). Sept questions sur les tests de dépistage du coronavirus aux Pays-Bas. Consulté le 28 avril 2020, sur https://www.parool.nl/nederland/zeven-vragen-over-coronatests-in-nederland~b83e794c/

OMS. (sans date). Quand et comment utiliser des masques. Consulté le 28 avril 2020, sur https://www.who.int/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/advice-for-public/when-and-how-to-use-masks