IST trichomonas couple au lit
  • MST
  • Verrues génitales

Verrues génitales

Les verrues génitales peuvent apparaître à la suite d'une infection par le papillomavirus humain (PVH). Vous pouvez contracter ce virus lors d'un rapport sexuel avec une personne infectée. Les verrues génitales sont donc une MST : maladie sexuellement transmissible. Les verrues génitales ne sont pas dangereuses, mais elles sont gênantes. Heureusement, elles sont faciles à traiter. Cependant, les verrues peuvent revenir avec le temps.

Traitements

Tous les traitements
  • Tous les traitements
  • Uniquement avec prescription
  • Uniquement sans prescription
Pertinence
  • Pertinence
  • Nom A-Z
  • Nom Z-A
  • Prix bas-haut
  • Prix haut-bas

Comment fonctionne Dokteronline.com ?

  1. 1
    Vous choisissez votre traitement

    Faites la connaissance des possibilités et choisissez un traitement adapté pour vous.

  2. 2
    Nous allons vous aider

    Un médecin regarde votre questionnaire médical et envoie votre ordonnance à une de nos pharmacies affiliées.

  3. 3
    Pratique et livré à domicile

    Vous recevez votre petit colis rapidement et simplement à domicile.

Lire la suite

Verrues génitales : de quoi s’agit-il ?

Les verrues sur les organes génitaux et/ou l'anus sont appelées verrues génitales. La cause : le papillomavirus humain (PVH). Il existe une centaine de variantes de ce virus. Les types qui causent les verrues génitales sont le type 6 et le type 11.

Le PVH est très contagieux. Dans le monde, plus de 50 % des personnes sexuellement actives sont infectées par l'un des nombreux papillomavirus humains. Dans la plupart des cas, cela passe inaperçu.

Les verrues génitales figurent, avec la chlamydia, parmi les MST les plus courantes. Ce sont surtout les jeunes de la tranche d'âge de 15 à 29 ans qui sont infectés.

Les personnes infectées par le PVH de type 6 ou 11 ne développent pas toutes des verrues génitales. Ou bien les verrues se développent beaucoup plus tard ; la période d'incubation des verrues génitales est de 1 à 8 mois. Mais en attendant, le PVH est contagieux. Par conséquent, vous pouvez contracter des verrues génitales d'une personne infectée mais ne présentant pas (encore) de symptômes. Ainsi, vous pouvez également transmettre le virus sans vous en rendre compte.

Verrues génitales : symptômes

Les verrues génitales ressemblent un peu aux verrues ordinaires. Les symptômes les plus courants des verrues génitales sont les suivants :

  • Boursouflures avec une structure en forme de chou-fleur sur, dans ou autour des organes génitaux et/ou de l'anus ;
  • Elles apparaissent souvent en groupe ;
  • Les verrues génitales sont de couleur blanc-grisâtre ou rouge-rosé ;
  • Les verrues peuvent provoquer des démangeaisons, des douleurs et/ou des brûlures. Elles peuvent également être indolores ;
  • La verrue disparaît souvent d'elle-même. Toutefois, cela peut prendre un certain temps (environ 1 à 2 ans). Si vous voulez vous débarrasser des verrues plus rapidement, vous pouvez les faire traiter ;
  • Le PVH reste souvent dormant dans le corps. Les verrues peuvent donc réapparaître, même après le traitement.

Verrues génitales : homme

Les symptômes spécifiques des verrues génitales chez les hommes sont les suivants :

  • Verrues sur le pénis ;
  • Sécrétion du pénis ;
  • Verrues sur le gland ;
  • Verrues sur le scrotum ;
  • Verrues autour ou dans l'anus.

Verrues génitales : femme (verrues vaginales)

Les symptômes spécifiques des verrues génitales chez les femmes sont :

  • Verrues vaginales (autour de l'entrée du vagin et/ou à l'intérieur du vagin) ;
  • Pertes vaginales ;
  • Verrues autour du clitoris ;
  • Verrues autour ou à l'intérieur de l'anus ;
  • Parfois : verrues sur le col de l'utérus. Celles-ci ne sont pas visibles de l'extérieur.

Les verrues génitales ne sont pas dangereuses. Mais elles peuvent provoquer un sentiment de honte.

Verrues génitales : causes

Le papillomavirus humain se propage par un contact physique intime entre les organes génitaux et par le contact avec l'anus. Si ces zones sont touchées par les doigts ou un jouet sexuel, le virus peut également se propager de cette façon. Vous pouvez également attraper le PVH, par exemple, ​en partageant une serviette avec une personne infectée.

Verrues génitales : prévention

Pour prévenir les verrues génitales, les rapports sexuels protégés sont la mesure la plus importante que vous pouvez prendre. Cependant, un préservatif ne protège pas à 100 % contre le PVH. Vous devez donc également faire attention à l'hygiène (ne partagez pas les jouets sexuels, utilisez toujours votre propre serviette et vos propres lingettes).

Il existe un vaccin qui protège contre le virus à l'origine des verrues génitales. Toutefois, ce vaccin ne fonctionne que si le virus n'est pas encore présent dans l'organisme. Un médecin ou la commission de la santé (GGD) peut vous en dire plus à ce sujet.

Verrues génitales : dépistage

Il n'existe pas de test sanguin ou urinaire spécifique pour les verrues génitales. Vous (ou un médecin) pouvez les reconnaître à l'œil nu. Si vous avez des verrues génitales, vous êtes plus susceptible d'avoir contracté une autre IST. Il est donc judicieux de procéder à un test général de dépistage des IST. Par exemple chez le médecin ou à l'aide d'un autotest.

Verrues génitales : traitement

Bien que les verrues génitales disparaissent souvent d'elles-mêmes, de nombreuses personnes choisissent de les traiter. Avec un traitement des verrues génitales, les grosseurs inesthétiques et parfois douloureuses disparaissent beaucoup plus rapidement.

Il existe plusieurs méthodes de traitement des verrues génitales.

Verrues génitales : traitement médicamenteux

Les médecins combattent les verrues génitales avec un médicament inhibiteur de virus. La substance active de ce médicament inhibe la croissance du papillomavirus humain afin qu'il ne puisse plus se propager. En conséquence, les verrues disparaissent.

Ce traitement des verrues génitales fait appel à des médicaments qui sont appliqués localement. Des exemples de ces médicaments sont :

  • Podophyllotoxine. Il s'agit d'une crème ou d'un liquide. Il s'applique sur les verrues deux fois par jour pendant 3 jours par semaine. La cure dure plusieurs semaines, avec un maximum de 4 à 5 semaines ;
  • Imiquimod. Cette crème inhibitrice de virus s'applique une fois par jour. Vous traitez les verrues avec ce médicament tous les deux jours. Ce traitement des verrues génitales peut durer jusqu'à 16 semaines ;
  • Sinecatechin. Cette pommade s'applique sur les verrues trois fois par jour. Le traitement peut durer jusqu'à 16 semaines.

Veuillez noter que dans certains cas, les médicaments contre les verrues génitales peuvent provoquer des effets secondaires. Par exemple, vous pouvez ressentir une irritation de la peau. Protégez toujours la peau saine environnante, par exemple en appliquant une crème grasse. Lisez toujours attentivement la notice avant utilisation. Et lavez-vous toujours soigneusement les mains après avoir appliqué le produit.

Attention : ces médicaments ne conviennent pas aux femmes enceintes.

Verrues génitales : traitement alternatif

Les personnes qui ne veulent pas ou ne peuvent pas utiliser de médicaments peuvent consulter un médecin pour un traitement alternatif des verrues génitales. Il existe plusieurs options :

  • Traiter les verrues avec de l'acide trichloracétique. Cette opération ne doit généralement être effectuée qu'une fois par semaine pendant au moins deux semaines ;
  • Appliquer de l'azote liquide sur les verrues. Cette méthode convient également aux femmes enceintes ;
  • Enlever les verrues avec une aiguille électrique. Cela peut parfois se faire chez le médecin ou à l'hôpital.

Verrues génitales : prescription de médicaments

De nombreux médicaments contre les verrues génitales nécessitent une ordonnance. Sur Dokteronline, vous pouvez demander un traitement adapté. Votre demande sera évaluée par un médecin sur la base du questionnaire médical que vous avez rempli. L'ordonnance sera ensuite transmise à une pharmacie, après quoi les médicaments prescrits seront livrés discrètement à votre domicile. Vous souhaitez obtenir plus d'informations sur les médicaments contre les verrues génitales ? N'hésitez pas à consulter un médecin ou un pharmacien.

Retour au haut de la page