• Ménopause
  • Pour les Femmes

Ménopause

La ménopause intervient principalement chez les femmes âgées de 45 à 55 ans. C’est un processus naturel qui se manifeste par des règles devenant irrégulières et finissant par disparaître. La période qui précède la ménopause est également désignée par la période de transition ou la préménopause.

Comment fonctionne Dokteronline ?

  1. 1
    Vous choisissez votre traitement

    Faites la connaissance des possibilités et choisissez un traitement adapté pour vous.

  2. 2
    Nous allons vous aider

    Un médecin regarde votre questionnaire médical et envoie votre ordonnance à une de nos pharmacies affiliées.

  3. 3
    Pratique et livré à domicile

    Vous recevez votre petit colis rapidement et simplement à domicile.

Lire la suite

Qu’est-ce que la ménopause ?

Chez les femmes âgées de 45 à 55 ans, l’activité ovarienne diminue progressivement, car le réservoir d’ovules fertiles se tarit. Si aucun autre ovule n’est libéré, la production d’œstrogènes diminue. C’est ce qu’on appelle la préménopause. Pendant cette période, les règles deviennent irrégulières et finissent par disparaître complètement. Cela dure en moyenne 4 ans. Lorsque les règles ont complètement cessé, les femmes sont en ménopause. Le manque d’œstrogènes dans le corps fait apparaître des symptômes tels que des bouffées de chaleur, des sueurs, des problèmes de sommeil, des sautes d’humeur et des palpitations cardiaques. La muqueuse du vagin devient également plus sèche, ce qui facilite le développement d’infections vaginales. Si les ovaires ont été enlevés chirurgicalement et par la prise de certains médicaments, des symptômes de ménopause peuvent également apparaître. Les femmes qui ont subi un traitement par radio ou chimiothérapie peuvent connaître un début de ménopause plus précoce. Il en va de même pour les femmes qui fument.

Quelles sont les causes de la ménopause ?

À la puberté, les hormones sexuelles féminines commencent à agir, provoquant les premières règles. Diverses hormones, le cerveau et les ovaires jouent un rôle à cet égard. Pendant les années où une femme est fertile, les ovaires produisent les hormones œstrogènes et progestérones. Ces deux hormones sont responsables de la maturation d’un ovule, de l’ovulation et de la production de l’endomètre. Chaque mois, un ovule est libéré lors de l’ovulation. S’il est fécondé, l’ovule fécondé peut s’implanter dans l’endomètre et se développer pour devenir un fœtus. Toutefois, si aucune grossesse ne survient, l’endomètre est éliminé deux semaines après l’ovulation, ce qui correspond aux règles. À partir de 40 ans environ, la réserve d’ovules dans les ovaires des femmes s’épuise. Comme il n’y a plus d’ovules libérés chaque mois, la production de l’hormone féminine œstrogène diminue. L’endomètre devient plus sec, les règles deviennent irrégulières et moins fréquentes, et après quelques années, elles disparaissent complètement. La période de la ménopause s’accompagne souvent de bouffées de chaleur, bien que l’on ne sache pas exactement comment elles se produisent.

Certaines maladies, comme la maladie auto-immune rare d’Addison, à la suite d’un traitement de chimiothérapie, d’une chirurgie ovarienne ou d’une radiothérapie, peuvent avancer la ménopause. C’est-à-dire avant l’âge de 40 ans. Souvent, la cause est inconnue.

Quelles sont les formes de ménopause ?

Il y a une différence entre « ménopause » et « préménopause ». La préménopause est la période durant laquelle les règles d’une femme commencent à changer, ainsi que les premières années sans règles. Pendant cette période, la femme souffre de symptômes et de plaintes dus à ce changement des règles. Les bouffées de chaleur en sont un exemple. La ménopause commence après les dernières règles de la vie d’une femme. Elle est diagnostiquée lorsque les règles ont disparu depuis au moins un an. L’appareil reproducteur féminin n’a plus aucune fonction.

Comment reconnaître la ménopause ?

La plupart des femmes qui sont ménopausées remarquent les symptômes suivants :

  • Menstruations irrégulières ;
  • Bouffées de chaleur ;
  • Sécheresse vaginale ;
  • Peau sèche ;
  • Bouche et yeux secs ;
  • Démangeaisons et brûlures pendant la miction et les rapports sexuels ;
  • Réduction de la libido ;
  • Sautes d’humeur ;
  • Problèmes d’insomnie ;
  • Palpitations ;
  • Plaintes au niveau des voies urinaires ;
  • Ostéoporose.

Les plaintes les plus reconnaissables sont les règles irrégulières et les bouffées de chaleur. Vos règles vont progressivement changer, elles peuvent être moins intenses et plus courtes à chaque fois, mais vous pouvez également ressentir d’autres symptômes liés aux règles que vous n’aviez pas auparavant, comme des maux de dos ou de tête. Dans le cas des bouffées de chaleur, vous souffrez de crises de chaleur de courte durée. Votre visage et votre poitrine peuvent devenir rouges et vous pouvez transpirer abondamment, souvent la nuit. En outre, vous pouvez avoir la peau plus sèche et moins élastique, ce qui peut entraîner des rides. La production réduite de liquide lacrymal et de salive peut également entraîner une sécheresse de la bouche et des yeux. Comme le corps produit moins d’œstrogènes, l’intérieur du vagin est plus fin et plus sec, ce qui peut entraîner des démangeaisons et des brûlures.

Dans ces circonstances, vous pouvez également souffrir d’infections telles que la cystite. Comme le corps fabrique également moins de testostérone, votre libido peut diminuer. Enfin, un phénomène naturel du vieillissement est que les muscles du plancher pelvien s’affaiblissent, ce qui peut entraîner un affaissement de la vessie. En partie parce que les muqueuses des voies urinaires s’amincissent, vous pouvez avoir des difficultés à retenir votre urine et connaître des fuites lors d’éternuements, de toux ou d’autres activités quotidiennes.

Enfin, les femmes ménopausées sont plus susceptibles de développer de l’ostéoporose. En effet, les œstrogènes assurent une absorption optimale du calcium ; si cette hormone est produite en moindre quantité, les os deviennent plus vulnérables.

Puis-je faire quelque chose moi-même contre les problèmes de ménopause ?

La ménopause et la préménopause sont des processus tout à fait naturels auxquels chaque femme doit faire face. Si vous souffrez beaucoup des symptômes associés, vous pouvez suivre les conseils suivants. Lorsque les règles changent, il est conseillé de manger sainement et de consommer des aliments riches en fer. La viande, les légumes à feuilles et les produits à base de farine complète en sont des exemples. En outre, essayez de faire de l’exercice actif pendant au moins une demi-heure chaque jour, comme le vélo, la natation ou la marche. Il est également recommandé de prendre des suppléments de vitamine D. Cette vitamine est importante pour la croissance et le maintien d’os et de dents solides, de muscles sains et d’un système immunitaire fonctionnel. Une grande partie de la vitamine D nous vient du soleil, mais à un âge plus avancé, la peau a plus de difficultés à convertir cette lumière solaire en vitamine D.

Enfin, veillez à dormir suffisamment. En cas de bouffées de chaleur, il est recommandé de porter des vêtements qui absorbent bien l’humidité, comme le coton. Pensez également à porter plusieurs couches, afin de pouvoir en enlever une facilement si vous avez une bouffée de chaleur. Choisissez des draps et des couvertures en matière naturelle plutôt que synthétique, car cela entraîne une moindre transpiration. Certains aliments et boissons, comme l’alcool, les aliments épicés et les boissons chaudes peuvent être des déclencheurs de bouffées de chaleur. Essayez de vous en rendre compte.

Quels sont les traitements ?

Les femmes qui souffrent beaucoup des symptômes de la ménopause peuvent recevoir un traitement hormonal de leur médecin généraliste pour réduire les bouffées de chaleur. Si vous recevez un traitement hormonal parce que vous souffrez principalement de troubles vaginaux, il s’agira d’une crème ou de pilules contenant des œstrogènes. Elles doivent être insérées dans le vagin et préviennent la sécheresse vaginale. Si les bouffées de chaleur sont le principal symptôme, on peut vous donner des comprimés ou des patchs hormonaux contenant des œstrogènes (hormone féminine). Il s’agit d’un produit similaire à la pilule, mais en plus petite quantité. Les comprimés sont souvent vendus en plaquettes de 28 jours. Lorsque vous avez terminé une plaquette, vous passez immédiatement à la plaquette suivante, sans semaine d’arrêt. Comme la quantité d’œstrogènes dans le corps est reconstituée, les symptômes de la ménopause sont réduits. Veuillez noter que ces comprimés hormonaux présentent des effets secondaires et des risques. Normalement, les comprimés d’hormones pour les symptômes de la ménopause ne sont pas utilisés pendant plus d’un à deux ans d’affilée.

Les traitements alternatifs comprennent l’acupuncture. Cependant, cela n’a pas été prouvé scientifiquement.

Risques et effets indésirables supplémentaires

Les symptômes les plus fréquents des hormones du traitement de substitution contre les plaintes de la ménopause sont :

  • Céphalée ;
  • Nausées ;
  • Seins sensibles ou douloureux ;
  • Infections fongiques ;
  • Dépression ;
  • Migraine ;
  • Réactions allergiques cutanées ;
  • Saignements intermittents ;
  • Modifications des pertes vaginales ;
  • Hypersensibilité ;
  • Rétention d’eau.

En outre, toutes les femmes traitées par hormonothérapie substitutive présentent un risque plus élevé de caillots sanguins dans les veines (thrombose). Les plaintes telles que les maux de tête, les nausées et les seins douloureux ou sensibles disparaissent généralement d’elles-mêmes. Les saignements intermittents et les pertes vaginales plus ou moins importantes passeront également. L’hypersensibilité peut être reconnue par des éruptions cutanées, des démangeaisons ou de l’urticaire. En outre, votre visage ou votre gorge peut gonfler et vous pouvez ressentir des sensations d’étouffement. Si ces symptômes apparaissent, consultez immédiatement un médecin. Une rétention d’eau, telle qu’un gonflement des chevilles et des pieds, peut également se produire. Cela s’accompagne généralement d’une augmentation du poids corporel et d’une légère hausse de la tension artérielle. Contactez votre médecin si vous présentez un de ces effets indésirables. Il ou elle prescrira alors probablement une dose plus faible.

Des recherches ont montré que les comprimés hormonaux contenant des combinaisons œstrogène-progestatif augmentent le risque de cancer du sein. Ce risque dépend de la durée du traitement. L’augmentation du risque survient après plusieurs années d’utilisation. Après l’arrêt du traitement, le risque diminue à nouveau et n’est plus majoré après 5 ans. Dans ce cadre, vérifiez régulièrement vos seins et contactez votre médecin si vous remarquez des changements, tels que des indurations, des modifications du mamelon et des bosses.

Comment pouvez-vous éviter la ménopause ?

La ménopause et la période qui la précède étant des processus entièrement naturels du corps, il est impossible de les prévenir. En général, en suivant les conseils ci-dessus, vous vous sentirez mieux. Si ces mesures ne suffisent pas et que vous souffrez toujours de nombreuses bouffées de chaleur, par exemple, alors la thérapie hormonale est une bonne méthode de traitement. De nombreuses femmes en bénéficient.

Sources

Farmacotherapeutisch kompas. (2019). Oestrogeen met oestrogeenreceptormodulator. Geraadpleegd van https://www.farmacotherapeutischkompas.nl/bladeren/groepsteksten/oestrogeen_met_oestrogeenreceptormodulator

Nederlands Huisartsen Genootschap. (2019). NHG-Standaard De overgang. Geraadpleegd van https://www.nhg.org/standaarden/volledig/nhg-standaard-de-overgang

Nederlands Huisartsen Genootschap. (2018, 1 maart). Ik ben in de overgang. Geraadpleegd van https://www.thuisarts.nl/overgang/ik-ben-in-overgang

Retour au haut de la page