Andriol

  • Supplément de testostérone
  • Gélules à ingérer
  • Exclusivement destiné aux hommes
  • Ne pas utiliser en cas de cancer de la prostate

À propos d’Andriol

Andriol se présente sous la forme de capsule ovale souple et brillante contenant 40 mg d’undécanoate de testostérone. La substance active est transformée par l’organisme en testostérone, l’hormone masculine naturelle (également désignée par androgène).

Andriol est utilisé par des hommes adultes comme complément de testostérone (supplémentation), pour le traitement de divers problèmes de santé provoqués par un manque de testostérone (hypogonadisme chez les hommes). Cette carence doit être confirmée par deux tests sanguins distincts. D’autre part, il doit être question de symptômes cliniques, comme :

  • Incapacité à obtenir et/ou maintenir une érection ;
  • Infertilité ;
  • Diminution des pulsions sexuelles ;
  • Fatigue ;
  • Humeur dépressive ;
  • Perte de masse osseuse résultant de taux d’hormones trop faibles.

Utilisation/action

Toujours utiliser ce médicament dans le strict respect des indications de votre médecin ou pharmacien. En cas de doute, prenez contact avec votre médecin ou pharmacien.

  • Selon la réaction et la gravité des symptômes, une dose de départ de 3-4 capsules par jour est recommandée. Après 2-3 semaines, il est possible de passer progressivement à une dose d’entretien plus faible, généralement 1-3 capsules par jour.

La moitié de la dose journalière doit être prise le matin ; l’autre moitié le soir. Si le nombre de gélules à prendre est impair, la plus grande quantité sera prise le matin.

Les gélules doivent être prises au repas. Prenez les gélules sans les mâcher, par exemple avec un demi-verre d’eau.

Lorsque vous remarquez qu’Andriol agit trop ou pas assez, informez-en immédiatement votre médecin, pharmacien ou personnel soignant.

Si vous avez pris plus de gélules que prescrites, inutile de céder à la panique. Mais vous devez néanmoins consulter votre médecin. La substance oléagineuse qui se trouve dans les gélules peut provoquer de la diarrhée.

Si vous avez oublié de prendre ce médicament ? Ne prenez jamais une double dose pour compenser la dose oubliée. Passez simplement la dose oubliée et prenez la dose suivante à l’heure normale.

La notice contient de plus amples informations sur l’utilisation d’Andriol.

Quand ne pas prendre ce médicament ?

Quand ne pouvez-vous pas utiliser ce médicament ?

  • Vous avez ou avez eu un cancer de la prostate ou un cancer du sein ou il existe une présomption que vous en ayez un ;
  • Vous êtes allergique à une des substances contenues dans ce médicament. Ces substances se trouvent dans la rubrique « Composition » ;
  • Andriol ne peut être utilisé par des femmes.

Chez les hommes, le traitement avec Andriol peut mener à des problèmes de fertilité en freinant la formation de sperme.

Quand devez-vous être particulièrement prudent avec ce médicament ?

Consultez votre médecin ou votre pharmacien avant de prendre ce médicament.

Le traitement avec des hormones mâles comme la testostérone peut mener à une augmentation de volume de la prostate, surtout chez les hommes âgés. C’est pourquoi votre médecin contrôlera régulièrement votre prostate.

D’autre part, votre sang sera régulièrement analysé pour détecter la substance qui transporte l’oxygène (hémoglobine) dans vos globules rouges.

Votre médecin doit vérifier la concentration de testostérone dans votre sang ainsi que la numération de votre formule sanguine avant et pendant le traitement.

Des contrôles médicaux peuvent également être nécessaires pour certaines maladies précises. Informez votre médecin ou pharmacien si vous souffrez ou avez souffert d’une des affections suivantes :

  • Cancer du sein, du rein ou du poumon ;
  • Cancer avec des métastases osseuses ;
  • Maladie cardiaque, rénale ou hépatique (le traitement par Andriol peut provoquer des problèmes graves sous forme de rétention d’eau avec parfois une insuffisance cardiaque congestive) ;
  • Hypertension, même si vous êtes traité (la testostérone peut faire augmenter la pression sanguine) ;
  • Diabètes ;
  • Épilepsie ;
  • Migraine, céphalée ;
  • Problèmes de prostate, comme des difficultés à uriner ;
  • Problèmes de coagulation du sang - thrombophilie (un trouble de la coagulation qui augmente le risque de thrombose - caillots de sang dans les vaisseaux sanguins) ;
  • Apnée du sommeil (la testostérone peut provoquer ou aggraver cette affection).

Enfants et adolescents de moins de 18 ans

La sécurité et l’efficacité ne sont pas suffisamment établies chez les enfants et les adolescents jusqu’à 18 ans. Une surveillance supplémentaire par le médecin est nécessaire lors du traitement de garçons qui n’ont pas terminé leur croissance, car l’administration de testostérone peut avancer le développement sexuel et inhiber la croissance en taille.

Vous prenez d’autres médicaments ?

Certains médicaments peuvent influencer l’action d’autres médicaments. Informez votre médecin ou pharmacien si vous prenez encore d’autres médicaments (avec ou sans ordonnance), si vous en avez pris peu de temps auparavant ou si vous allez en prendre prochainement. Cela s’applique notamment aux médicaments suivants :

  • Insuline et/ou autres médicaments qui régulent votre glycémie ;
  • Anticoagulants (médicaments qui liquéfient le sang) ;
  • L’hormone ACTH (hormone adrénocorticotrope) ;
  • Corticostéroïdes (hormone du cortex surrénalien).

La notice contient de plus amples informations sur l’utilisation d’Andriol.

Effets indésirables

Comme tous les médicaments, celui-ci peut avoir des effets indésirables, bien que tout le monde n’en ait pas.

Courants (affectent moins d’un utilisateur sur 10)

  • Augmentation du nombre de globules rouges, de l’hématocrite (pourcentage de globules rouges dans votre sang) et de l’hémoglobine (substance contenue dans les globules rouges qui transporte l’oxygène). Ces effets indésirables peuvent être détectés par des analyses sanguines régulières.

Autres effets indésirables potentiels (fréquence inconnue) :

  • Démangeaisons ;
  • Acné ;
  • Nausées ;
  • Diarrhée et douleurs abdominales, problèmes gastro-intestinaux ;
  • Modification des résultats de certains tests de laboratoire comme les tests de la fonction hépatique et les tests de cholestérol ;
  • Dépression (sévère) ;
  • Nervosité ;
  • Changements d’humeur ;
  • Douleurs musculaires ;
  • Accumulation de liquide dans les tissus, souvent caractérisée par un gonflement des chevilles ou des pieds (œdème) ;
  • Pression sanguine élevée (hypertension) ;
  • Diminution ou augmentation des pulsions sexuelles ;
  • Érections inhabituellement longues et douloureuses ;
  • Troubles de la formation des spermatozoïdes ;
  • Développement des caractéristiques féminines, comme formation de seins ;
  • Grossissement bénin de la prostate (hyperplasie bénigne de la prostate) à une taille normale pour votre âge ;
  • Augmentation du PSA dans votre sang (substance associée au cancer de la prostate) ;
  • Accélération de la croissance d’un cancer de la prostate non détecté, mais déjà présent ;
  • Plaintes lors de la miction ;
  • (Dans de très rares cas) jaunisse.

Dans la notice, vous trouverez un aperçu complet de tous les effets indésirables possibles. En cas d’effets indésirables, prenez alors contact avec votre médecin ou pharmacien. Cela s’applique également aux éventuels effets indésirables non mentionnés dans la notice.

Composition

La substance active de ce médicament est l’undécanoate de testostérone 40 mg. Les autres substances de ce médicament sont :

  • Contenu de la gélule : huile de ricin, monolaurate de propylène glycol (E477) ;
  • Matière de la gélule : gélatine, glycérine, FCF jaune soleil (E110)

Le fabricant d’Andriol est :

NV Organon
Kloosterstraat 6
5349 AB Oss
Pays-Bas

Notice

Lisez la notice avant utilisation.

Retour au haut de la page