Livraison rapide à domicile
Bon suivi
Professionnel et spécialisé

Pulmicort Turbuhaler

  • Médicament par voie inhalée (appareil de nébulisation)
  • Aide en cas d’oppression provoquée par l’asthme et la BPCO
  • À utiliser chaque jour
  • Convient pour être utilisé pendant la grossesse/l’allaitement

À propos de Pulmicort

Pulmicort est un médicament par voie inhalée (« nébulisation »). La substance active est le budésonide ; une hormone du cortex surrénalien (corticostéroïde).

Ce médicament réduit l’inflammation des voies respiratoires. Il protège également les poumons de certains stimuli susceptibles d’aggraver l’inflammation, comme la fumée, le brouillard, la poussière domestique ou les animaux de compagnie.

Les médecins prescrivent Pulmicort pour les affections respiratoires associées à des symptômes d’essoufflement, comme l’asthme et la BPCO.

Utilisation

Pulmicort doit être utilisé tous les jours, même si vous ne ressentez pas de résultats immédiats. Ce médicament n’est efficace que s’il est utilisé tous les jours pendant une longue période.

Pulmicort se présente sous la forme d’un inhalateur, le Turbuhaler. La notice décrit étape par étape comment activer le Turbuhaler et comment se produit la nébulisation avec cet appareil. Suivez attentivement ces instructions.

Les directives générales sont les suivantes :

  • Préparez le Turbuhaler pour l’utiliser comme expliqué dans la notice.
  • Expirez complètement (pas dans l’embout buccal).
  • Placez l’embout buccal entre vos dents (ne mordez pas), fermez les lèvres et inspirez énergiquement par l’embout buccal.
  • Retirez le Turbuhaler de votre bouche et expirez calmement.
  • Si vous avez besoin de plus de nébulisation, répétez les étapes précédentes.
  • Refermez le Turbuhaler avec le capuchon de protection.
  • Rincez-vous la bouche après la nébulisation. Crachez l’eau.

Posologie

Pulmicort est disponible en différents dosages (100, 200 ou 400 microgrammes de budésonide par dose libérée de poudre pour inhalation). Un médecin déterminera la posologie dont vous avez besoin et le nombre d’inhalations par jour. Les directives générales de dosage sont les suivantes :

Adultes :

La dose habituelle pour les adultes est de 1600 microgrammes par jour au début du traitement :

  • 2-4 x par jour 1 inhalation de Pulmicort 200 Turbuhaler ou Pulmicort 400 Turbuhaler.

Ou :

  • 2-4 x par jour 2 inhalations de Pulmicort 100 Turbuhaler.

Enfants à partir de 6 ans :

Le dosage habituel pour les enfants de plus de 6 ans est de 400 microgrammes par jour au début du traitement :

  • 2-4 x par jour 1 inhalation de Pulmicort 100 Turbuhaler.

Ou :

  • 2 x par jour 1 inhalation de Pulmicort 200 Turbuhaler.

Si le résultat est bon, votre médecin peut diminuer la dose, éventuellement jusqu’à une dose quotidienne unique.

Mise en garde : Pulmicort n’est pas destiné à être un médicament d’urgence pour une crise d’asthme aiguë. En cas de survenue de crises d’asthme, il faut utiliser un autre médicament à action rapide et de courte durée que votre médecin aura prescrit à cet effet. Si vous vous sentez oppressé immédiatement après avoir utilisé Pulmicort, prenez directement contact avec un médecin et arrêtez toute utilisation de Pulmicort.

Alcool/conduite automobile

Ce médicament n’affecte pas votre capacité à conduire. Il n’y a pas de mise en garde concernant la consommation d’alcool.

Dose prise trop importante/dose oubliée/arrêt de Pulmicort

Si vous avez réalisé plus de nébulisations que prescrit, consultez un médecin ou un pharmacien.

Si vous avez oublié une nébulisation, n’effectuez jamais une double nébulisation pour récupérer une dose oubliée. Continuez avec le programme habituel.

N’arrêtez pas de prendre Pulmicort sans consulter d’abord un médecin.

Quand ne pas utiliser Pulmicort ?

N’utilisez pas Pulmicort si vous êtes hypersensible à l’une des substances contenues dans ce médicament (voir rubrique « Composition »).

Quand devez-vous être particulièrement prudent(e) avec ce médicament ?

Consultez un médecin avant d’utiliser Pulmicort dans les situations suivantes :

  • Si vous êtes traité pour, ou souffrez de, maladies respiratoires bactériennes (comme la tuberculose) ou d’infections respiratoires virales ou fongiques. Votre médecin pourra alors adapter le traitement si nécessaire ;
  • Si vous ressentez des symptômes tels que des douleurs dans les muscles et les articulations, de la fatigue, des maux de tête, des nausées et des vomissements. Ces symptômes peuvent apparaître si vous avez d’abord utilisé des comprimés contenant un anti-inflammatoire, tel que la prednisolone, et que vous passez maintenant à Pulmicort Turbuhaler. Votre médecin peut ajuster le traitement si nécessaire ;
  • Si des allergies apparaissent lors du passage de comprimés contenant un anti-inflammatoire à Pulmicort Turbuhaler. En effet, les comprimés contenant un agent anti-inflammatoire suppriment les symptômes des allergies ;
  • Si vous avez des problèmes de foie. Contactez votre médecin ou votre pharmacien avant d’utiliser ce médicament ;
  • Si vous avez récemment pris des corticostéroïdes (par exemple, de la prednisolone) sous forme de comprimés. Votre fonction surrénalienne peut être réduite et vos médicaments doivent être adaptés en conséquence.

Grossesse et allaitement

Consultez un médecin avant d’utiliser Pulmicort si vous êtes (ou pourriez être) enceinte.

Vous pouvez utiliser Pulmicort si vous allaitez. Il n’existe aucune preuve que ce médicament soit dangereux pour vous ou votre enfant.

Interactions médicamenteuses ?

Le kétoconazole et l’itraconazole (médicaments antifongiques) et les médicaments utilisés pour traiter le VIH (inhibiteurs de protéase) peuvent renforcer l’effet de Pulmicort Turbuhaler. Consultez votre médecin si vous devez utiliser ces médicaments pendant plus d’une ou deux semaines.

Informez le médecin si vous prenez (avez pris) ou prendrez bientôt d’autres médicaments. Même s’il s’agit de médicaments à base de plantes ou en vente libre.

Effets indésirables

Les médicaments peuvent provoquer des effets indésirables, bien que tout le monde n’en souffre pas. Les effets indésirables qui peuvent survenir lors de l’utilisation de Pulmicort incluent :

Fréquents (entre 1 personne sur 10 et 1 personne sur 100) :

  • Infections fongiques dans la bouche et la gorge ;
  • Irritation du pharynx ;
  • Enrouement ;
  • Toux.

Peu fréquents (entre 1 personne sur 100 et 1 personne sur 1000) :

  • Troubles du sommeil ;
  • Angoisse ;
  • Hyperactivité ;
  • Agressivité.

Rares (entre 1 personne sur 1000 et 1 personne sur 10 000) :

  • Réactions d’hypersensibilité immédiate et retardée, avec éruption cutanée, réactions cutanées inflammatoires allergiques, éruption cutanée éventuellement avec démangeaisons sévères et formation de bosses (urticaire, urticaire), inflammation de la peau avec accumulation soudaine de liquide dans la peau et les muqueuses (par ex. gorge ou langue), difficultés respiratoires et/ou démangeaisons et éruption cutanée (œdème angioneurotique). Dans ce dernier cas, vous devez consulter immédiatement un médecin ;
  • Réaction allergique grave, potentiellement mortelle, à certaines substances (réaction anaphylactique) ;
  • Fonctionnement réduit des glandes surrénales ;
  • Retard de croissance chez les enfants ;
  • Agitation ;
  • Nervosité ;
  • Abattement sévère (dépression) ;
  • Troubles du comportement (principalement chez les enfants) ;
  • Crise d’oppression aiguë ;
  • Changement de voix ;
  • Ecchymoses.

Fréquence inconnue :

  • Augmentation de la pression dans l’œil (glaucome) ;
  • L’opacification du cristallin de l’œil (cataracte).

Consultez un médecin si vous ressentez des effets indésirables graves ou non mentionnés dans la notice.

Composition

La substance active de ce médicament est le budésonide. Pulmicort Turbuhaler ne contient pas d’autres substances.

Les fabricants de Pulmicort sont :

AstraZeneca AB Forskargatan 18
S-151 85 Södertälje
Suède

AstraZeneca Dunkerque Production 224, Avenue de la Dordogne BP 41
F-59944 Dunkerque Cedex 2
France

Notice

Lisez la notice avant d’utiliser le Turbuhaler. Vous pouvez télécharger la notice officielle de Pulmicort ici.

Médecins collaborateurs

Vous savez très bien ce qui est bon pour vous et ce qui ne l’est pas. Cependant, il peut parfois être difficile de faire le bon choix. Les médecins affiliés à Dokteronline peuvent très bien vous aider.

Dr. E. Tanase

Médecin de famille

Dr. H.K. Benkert

Médecin de famille

Dr. P. Mester

Médecin de famille
Retour au haut de la page