Directly go to the content
Zanidip

Zanidip

Le Zanidip diminue la pression artérielle et donc le risque de maladies cardiovasculaires. La substance active lercanidipine appartient au groupe des inhibiteurs calciques, des médicaments qui dilatent les vaisseaux sanguins. Les comprimés ont un effet sur la tension artérielle après environ 6 semaines d’utilisation. 

Le Zanidip est un inhibiteur calcique, un médicament utilisé contre l’hypertension. Les inhibiteurs calciques dilatent les vaisseaux sanguins et font ainsi baisser la pression sanguine. De cette manière, le risque de maladies cardiovasculaires diminue. 

Qu’est-ce que le Zanidip ? 

Le Zanidip diminue la pression artérielle et donc le risque de maladies cardiovasculaires. La substance active lercanidipine appartient au groupe des inhibiteurs calciques, des médicaments qui dilatent les vaisseaux sanguins. Les comprimés ont un effet sur la tension artérielle après environ 6 semaines d’utilisation. 

Quand le Zanidip est-il utilisé ? 

Les médecins prescrivent le Zanidip pour les affections suivantes : 

  • L’hypertension artérielle ; l’hypertension artérielle ne provoque pas de plaintes en soi, mais elle augmente le risque de maladies cardiovasculaires, comme les accidents vasculaires cérébraux ou l’insuffisance cardiaque. En cas d’hypertension artérielle, les vaisseaux sanguins sont endommagés, car le sang les traverse sous haute tension. Le Zanidip empêche le calcium de traverser la paroi des vaisseaux sanguins et, de ce fait, les vaisseaux sanguins se détendent et se dilatent. La pression sur les vaisseaux diminue et la tension artérielle baisse. Le Zanidip est souvent prescrit uniquement lorsqu’un diurétique, un bêtabloquant ou un inhibiteur de l’ECA (autres médicaments antihypertenseurs) n’ont pas un effet suffisant.  

Comment le Zanidip est-il utilisé ? 

Utilisez toujours ce médicament selon les indications d’un médecin. Les directives générales pour l’utilisation du Zanidip sont les suivantes : 

  • Prenez le comprimé sans le mâcher. 
  • Évitez de manger dans les 15 minutes qui suivent. 
  • Prenez le comprimé à heures fixes afin de réduire le risque d’oublier une dose. De préférence le matin avant le petit-déjeuner. 
  • Si vous avez tout de même oublié de prendre un comprimé, prenez-le s’il reste plus de 8 heures avant la dose suivante. S’il reste moins de 8 heures, il est préférable de passer le comprimé oublié et de continuer le schéma habituel. 
  • Pendant les premiers jours de prise de Zanidip, vous pourriez ressentir des vertiges. Il est donc préférable de ne pas conduire. Les étourdissements diminuent généralement après quelques jours. 
  • Faites attention à votre consommation d’alcool lorsque vous prenez du Zanidip. L’alcool dilate également les vaisseaux sanguins, ce qui peut vous donner des vertiges.  
  • Il est préférable de ne pas manger de pamplemousse ou de ne pas boire de jus de pamplemousse si vous prenez du Zanidip, car cela augmente le risque d’effets indésirables. Si vous souhaitez cependant manger ou boire du jus de pamplemousse, limitez-vous à une consommation deux fois par semaine en laissant au moins trois jours entre les deux. 

La notice contient de plus amples informations sur l’utilisation de Zanidip. 

Quel est le dosage ? 

Le Zanidip est disponible en comprimés de 10 mg et 20 mg. C’est le médecin qui détermine le bon dosage. Les directives générales pour l’utilisation du Zanidip sont les suivantes : 

  • Adultes : commencez par 10 mg une fois par jour. Si nécessaire, un médecin peut augmenter la dose après quelques semaines pour atteindre 20 mg une fois par jour. Chez les personnes âgées qui ont des problèmes rénaux ou hépatiques, le passage au 20 mg doit se faire avec prudence. 

Ce médicament ne convient pas aux enfants de moins de 18 ans. On n’en connaît pas assez sur l’efficacité et la sécurité de ce médicament chez les patients de cette tranche d’âge.  

La notice contient de plus amples informations sur le dosage de ce médicament. 

Quels sont les effets indésirables du Zanidip ? 

L’utilisation du Zanidip peut provoquer des effets secondaires comme :  

  • céphalée ; 
  • fréquence cardiaque rapide ou palpitations ; 
  • gonflement des chevilles et du bas des jambes ; 
  • rougeur ou sensation de chaleur dans le visage ; 
  • vertige ; 
  • plaintes gastro-intestinales ; 
  • fatigue et faiblesse musculaire ; 
  • problèmes de gencive : 
  • douleurs musculaires ; 
  • éruption cutanée. 

Vous trouverez un aperçu complet de tous les effets indésirables possibles dans la notice. Consultez un médecin si vous souffrez d’effets indésirables graves, forts ou durables. 

Quand ne pouvez-vous pas utiliser Zanidip ? 

Le Zanidip n’est pas un médicament qui convient à tout le monde. Les comprimés ne peuvent pas être pris dans les situations suivantes : 

  • Vous êtes hypersensible à la lercanidipine, à d’autres médicaments du groupe des inhibiteurs calciques ou à l’un des excipients du comprimé (par exemple le lactose) ; 
  • Vous souffrez d’une maladie hépatique ou rénale ; 
  • Vous souffrez d’un problème cardiaque déterminé.  

Si vous êtes enceinte ou si vous envisagez de l’être, parlez-en à votre médecin. Dans ce cas, il vaut mieux ne pas utiliser ce médicament. Il en va de même si vous allaitez ou souhaitez allaiter.  

Dans la notice, vous trouverez un aperçu complet de toutes les contre-indications et d’autres avertissements. 

Le Zanidip peut-il être utilisé en combinaison avec d’autres médicaments ? 

Certains médicaments interagissent avec le Zanidip. Si vous les combinez, les effets indésirables peuvent être plus importants, par exemple, ou le médicament peut ne pas agir aussi bien. Le Zanidip interagit notamment avec les médicaments suivants : 

  • D’autres médicaments antihypertenseurs, qui peuvent faire chuter votre tension artérielle à un niveau trop bas ; 
  • Un médicament pour la prostate hypertrophiée, tel que l’alfuzosine, la doxazosine et la térazosine ; 
  • Cimétidine (médicament pour l’estomac) ;  
  • Certains médicaments contre la tachycardie ; 
  • Certains médicaments contre l’épilepsie ; 
  • Clarithromycine ou érythromycine (antibiotique), 
  • Fluoxétine ou fluvoxamine (antidépresseur), 
  • Certains produits antifongiques ; 
  • Midazolam (un somnifère) ; 
  • Simvastatine (un agent hypocholestérolémiant) ; 
  • Certains médicaments contre le VIH. 

Consultez un médecin si vous êtes traité(e) avec l’un de ces médicaments et que vous souhaitez commencer à utiliser Zanidip. Un médecin sait si et comment vous pouvez combiner ces médicaments. Vous trouverez plus d’information sur les interactions médicamenteuses du Zanidip dans la notice. 

Où puis-je acheter du Zanidip ? 

Le Zanidip est uniquement disponible dans une pharmacie (en ligne). 

Puis-je obtenir du Zanidip sans ordonnance ? 

Ce médicament est délivré uniquement sur ordonnance. Vous avez besoin de la prescription d’un médecin pour pouvoir commander le Zanidip. 

Source 

Datapharm. (novembre 2018). Zanidip en comprimés de 10 mg – Notice d’information pour le patient. EMC (Electronic Medicines Compendium). Consulté le 27 juin 2020, sur https://www.medicines.org.uk/emc/product/191/pil 

KNMP. (13 novembre 2016). Lercanidipine – Apotheek.nl. Consulté le 27 juin 2020, sur https://www.apotheek.nl/medicijnen/lercanidipine 

Association néerlandaise des médecins traitants. (6 mai 2019). Je vais prendre des médicaments contre le cholestérol | Médecin traitant. Consulté le 27 juin 2020, sur https://thuisarts.nl/hoge-bloeddruk/ik-word-behandeld-voor-hoge-bloeddruk 

Institut de soins des Pays-Bas. (sans date). Lercanidipine – Farmacotherapeutisch Kompas. Consulté le 27 juin 2020, sur https://www.farmacotherapeutischkompas.nl/bladeren/preparaatteksten/l/lercanidipine