IST verrues génitales couple
  • Infections génitales
  • MST

Infections génitales

Les infections génitales peuvent avoir des causes diverses. Il s'agit d'un nom générique pour les affections qui provoquent des troubles au niveau des organes génitaux, comme les MST, les mycoses génitales ou la vaginose bactérienne. Les infections génitales touchent aussi bien les hommes que les femmes et sont heureusement faciles à traiter.

Traitements

Tous les traitements
  • Tous les traitements
  • Uniquement avec prescription
  • Uniquement sans prescription
Pertinence
  • Pertinence
  • Nom A-Z
  • Nom Z-A
  • Prix bas-haut
  • Prix haut-bas

Infections génitales : de quoi s’agit-il ?

Les infections génitales sont des infections du vagin ou du pénis. De nombreuses infections génitales sont causées par une MST, ou maladie sexuellement transmissible. La chlamydia et la syphilis, par exemple, ou la gonorrhée. Ces maladies se transmettent par des rapports sexuels non protégés. Vous pouvez les attraper si vous avez des rapports sexuels sans préservatif.

Cependant, toutes les infections génitales ne sont pas des MST. Une candidose en est un exemple, tout comme la vaginose bactérienne. Ces maladies peuvent également être contractées sans avoir de rapports sexuels. Elles n'entrent donc pas dans la catégorie des maladies sexuellement transmissibles.

Infections génitales : symptômes

Les infections génitales provoquent des troubles dans le vagin ou le pénis. Les symptômes les plus courants des infections génitales sont les suivants :

  • Irritation, démangeaisons ou douleurs dans/sur le vagin ou le pénis ;
  • Douleur et/ou sensation de brûlure pendant la miction ou les rapports sexuels ;
  • Sécrétion du pénis ou du vagin. Les pertes vaginales peuvent être anormales en termes de quantité, de couleur, d'odeur et/ou de structure ;
  • Cloques, plaies ou croûtes sur ou autour des organes génitaux ;
  • Rougeur et/ou gonflement de la zone génitale, par exemple les lèvres ou le gland.

Les symptômes spécifiques d'une infection génitale varient d'un cas à l'autre. En effet, les symptômes que vous ressentirez dépendront de la cause de l'infection. En outre, les hommes peuvent présenter des symptômes différents de ceux des femmes.

En cas de vaginose bactérienne, seules les femmes en ressentent les symptômes. Les hommes peuvent être infectés, mais ne remarquent généralement rien. Il est possible de voir certaines infections génitales en photo pour mieux se rendre compte.

Infections génitales : causes

Vous pouvez contracter une infection génitale lors de rapports sexuels non protégés. Par exemple, si les organes génitaux se touchent. Ou si vous touchez avec vos doigts les parties génitales d'une personne infectée. Les rapports sexuels oraux et anaux peuvent également propager certaines MST. Dans certains cas, le simple contact avec une serviette sale peut provoquer une infection.

Dans le cas des MST, la cause de l'infection génitale est une bactérie (syphilis, gonorrhée, chlamydia), un virus (herpès génital, verrues génitales) ou un parasite (trichomonase).

Infections génitales : mycoses

En cas de mycose génitale, un champignon proliférant est le coupable. Il s'agit généralement d'un type de champignon appelé Candida albicans. Ce champignon est naturellement présent sur la peau, mais dans ce cas, il a proliféré et provoqué une infection.

Dans les infections génitales causées par la vaginose bactérienne, une espèce particulière de bactérie a pris le dessus. Il s'agit généralement de la bactérie Gardnerella vaginalis. Cette bactérie est aussi naturellement présente sur et dans le vagin.

Infections génitales : traitement naturel

Pour prévenir les infections génitales femmes et les infections génitales hommes causées par une MST, il est important d'avoir des rapports sexuels protégés. Il faut donc toujours utiliser un préservatif. Faites toujours attention à l'hygiène : ne partagez pas vos jouets sexuels et utilisez toujours votre propre serviette et vos propres gants de toilette.

Les mycoses génitales et la vaginose bactérienne peuvent être évitées en perturbant le moins possible l'équilibre naturel des champignons et des bactéries dans la zone pubienne. L'équilibre est perturbé, par exemple, par l'utilisation de savon, de crèmes ou de lotions dans cette zone. Mais les fluctuations hormonales (menstruations, ménopause), les rapports sexuels et certains vêtements peuvent également modifier de manière excessive l'équilibre des champignons et des bactéries.

Voici quelques conseils pour prévenir les mycoses génitales et la vaginose bactérienne :

  • Ne pas laver les organes génitaux avec du savon. Le mieux est de rincer à l'eau tiède.
  • N'utilisez pas de sprays ou de déodorants dans la zone pubienne.
  • Portez des sous-vêtements et des vêtements en coton. Les tissus synthétiques n'absorbent pas l'humidité. Les champignons et les bactéries se développent mieux dans un environnement humide.
  • Utilisez un lubrifiant pendant les rapports sexuels lorsque le vagin est sec. Cela permet d'éviter l'irritation ou la détérioration de la muqueuse.
  • Changez régulièrement les protège-slips, les serviettes hygiéniques et les tampons.
  • Ne portez pas de pantalons serrés.

Infections génitales : dépistage

Vous souffrez de symptômes suggérant une infection génitale, mais vous ne savez pas quelle en est la cause ? Un test peut alors offrir une solution.

Un test MST peut fournir une réponse définitive sur les maladies sexuellement transmissibles. Vous pouvez effectuer ce type de test MST auprès de votre médecin. Pour la plupart des MST, il existe également des autotests.

Une vaginose bactérienne et une candidose peuvent également être déterminées par un (auto)test.

Si vous souffrez d'une infection génitale, informez votre partenaire afin qu'il/elle puisse également se faire dépister et traiter. Cela empêchera également la maladie de se propager davantage.

Infections génitales : traitement

La plupart des infections génitales peuvent être bien traitées par des médicaments. Le médicament qui vous est prescrit dépend de la cause de l'infection.

Traitement des infections génitales causées par les MST

Vous avez une infection génitale causée par une MST ? Il existe alors plusieurs options de traitement :

  • Antibiotiques. Les infections génitales causées par les MST gonorrhée, chlamydia, trichomonase et syphilis se traitent avec des antibiotiques. Par exemple, l'azithromycine, la doxycycline ou la ciprofloxacine ;
  • Inhibiteurs de virus. Les infections génitales causées par les MST comme l'herpès génital et les verrues génitales sont traitées avec un médicament inhibiteur de virus. Par exemple, l'imiquimod ou l'aciclovir.

Traitement de la mycose génitale

Une mycose génitale telle que la candidose se traite avec un médicament antifongique. En voici quelques exemples :

  • Miconazol ;
  • Fluconazol ;
  • Clotrimazol.

Il s'agit souvent d'un traitement local de la mycose génitale. Pour les femmes, des ovules ou des capsules vaginales sont disponibles. Pour les hommes, une crème antifongique est suffisante. Dans les cas récalcitrants, le médecin peut également prescrire un comprimé ou une gélule à avaler.

Infections génitales chez la femme : traitement

Les médecins traitent généralement la vaginose bactérienne avec un type spécifique d'antibiotique. En voici quelques exemples :

  • Métronidazol (à ingérer ou à utiliser comme ovule vaginal) ;
  • Clindamycine (comme crème à usage vaginal).

Ces médicaments éliminent les bactéries à l'origine des symptômes.

Ce qu'il faut savoir sur le traitement des infections génitales

Lors du traitement des infections génitales, il faut tenir compte des éléments suivants :

  • Les médicaments destinés à traiter les infections génitales peuvent provoquer des effets secondaires. Si vous prenez des antibiotiques ou des inhibiteurs de virus, vous pouvez avoir des problèmes gastro-intestinaux ou des maux de tête, par exemple. Si vous vous faites prescrire une crème, des ovules vaginaux ou des capsules vaginales, les effets secondaires peuvent inclure une gêne locale telle que des démangeaisons ou des brûlures dans ou sur les organes génitaux.
  • Terminez toujours le traitement. Si vous arrêtez le médicament plus tôt, tous les agents pathogènes ne seront pas éliminés. L'infection génitale peut alors revenir.
  • Lisez toujours la notice avant de prendre le médicament. Elle vous indique comment utiliser le médicament, quels effets secondaires peuvent survenir et quelles autres mises en garde s'appliquent.

Prescription de médicaments contre les infections génitales

De nombreux médicaments contre les infections génitales nécessitent une ordonnance. Sur Dokteronline, vous pouvez demander un traitement adapté. Votre demande sera évaluée par un médecin sur la base du questionnaire médical que vous avez rempli. L'ordonnance sera ensuite transmise à une pharmacie, après quoi les médicaments prescrits seront livrés discrètement à votre domicile. Vous souhaitez plus d'informations sur les médicaments contre les infections génitales ? N'hésitez pas à consulter un médecin ou un pharmacien.

Retour au haut de la page