IST VIH hommes discutant sur le canapé
  • MST
  • VIH

VIH

L'abréviation VIH signifie virus de l'immunodéficience humaine. Le virus se transmet par voie sexuelle et fait donc partie du groupe des IST. Sans traitement, le virus détruit le système immunitaire. Le corps est donc de plus en plus vulnérable aux agents pathogènes. Un traitement rapide est donc essentiel. Cela ne guérit pas le VIH. Toutefois, des médicaments peuvent empêcher l'évolution de cette maladie vers le sida.

Traitements

Tous les traitements
  • Tous les traitements
  • Uniquement avec prescription
  • Uniquement sans prescription
Pertinence
  • Pertinence
  • Nom A-Z
  • Nom Z-A
  • Prix bas-haut
  • Prix haut-bas

VIH / HIV : de quoi s’agit-il ?

L'IST VIH est causée par ce qu'on appelle un rétrovirus. Le virus attaque le système immunitaire en détruisant certains types de globules blancs (lymphocytes T CD4+). Sans ces globules blancs, le corps ne peut plus se défendre correctement contre les infections.

Le VIH est une IST dangereuse. Au début, l'affection provoque des troubles généraux qui disparaissent d'eux-mêmes. Ensuite, le virus reste en sommeil dans l'organisme pendant une longue période. Pendant cette période, le système immunitaire est de plus en plus affaibli. Cette phase peut durer des mois, voire des années.

Si le VIH n'est pas traité, l'organisme devient vulnérable à diverses maladies graves, notamment le cancer, la démence et des infections sévères comme la pneumonie. À ce stade, le VIH est désigné par les médecins comme le syndrome d'immunodéficience acquise, ou sida.

Symptômes VIH

Comme pour de nombreuses autres IST, la plupart des gens ne remarquent pas tout de suite une infection par le VIH. Les premiers symptômes n'apparaissent qu'après quelques semaines. Le VIH se développe par phases. Voici une liste des symptômes les plus courants du VIH par phase.

Première phase : VIH aigu

Environ 1 à 6 semaines après l'infection, les symptômes commencent. Le corps lutte contre l'infection. Cette phase est également appelée « VIH aigu ».

VIH femme / VIH homme : symptômes aigus

  • Symptômes de type grippal, tels que fièvre, maux de gorge, douleurs musculaires, maux de tête, fatigue ;
  • Ganglions enflés ;
  • Éruption cutanée ;
  • Diarrhée ;
  • Sueurs nocturnes ;
  • Très occasionnellement : plaies sur la muqueuse buccale ou sur les organes génitaux ;
  • Certaines personnes ne présentent aucun symptôme.

Les symptômes aigus du VIH disparaissent après quelques jours ou semaines.

Deuxième phase (phase latente)

Le virus continue à se développer, mais cela passe généralement inaperçu. La contagiosité du VIH, cependant, demeure. Le virus peut donc être transmis à d'autres personnes sans qu'on le remarque. Cette phase peut durer jusqu'à 15 ans.

Troisième étape : le VIH devient le sida

Dans cette phase, le système immunitaire est gravement atteint. Le corps est donc sensible à toutes sortes de troubles et de maladies. La maladie n'est plus appelée VIH/HIV, mais sida. Les symptômes diffèrent beaucoup d'une personne à l'autre.

VIH femme / VIH homme : symptômes avancés

Symptômes d'une infection VIH / HIV avancée :

  • Perte de poids ;
  • Essoufflement ;
  • Fatigue persistante.

Dans cette phase, les infections et autres maladies surviennent également plus rapidement, telles que

  • Candidoses ;
  • Pneumonie ;
  • Infections par le virus de l'herpès simplex ;
  • Tuberculose ;
  • Cancer du col de l'utérus ;
  • Lymphome.

Comme le système immunitaire n'est plus en mesure de les combattre, ces maladies peuvent mettre en danger la vie des patients atteints du sida non traités.

VIH : causes

Des particules du virus VIH peuvent être trouvées dans le liquide pré-séminal, le sperme, le liquide vaginal, le lait maternel et le sang. Vous pouvez donc être infecté par cette IST si vous avez des rapports sexuels non protégés. Mais le VIH peut également se propager par contact sanguin. Par exemple, en utilisant une aiguille d'injection ou une lame de rasoir couverte de sang infecté. Ou si l'un des partenaires a une blessure qui entre en contact avec des fluides corporels infectés.

VIH : qui peut être infecté ?

Les personnes ayant de nombreux rapports avec des différentes personnes sont particulièrement exposées à cette IST. Le VIH est le plus souvent présent chez les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes. La majorité des infections surviennent dans ce groupe car le VIH se transmet beaucoup plus facilement par les rapports sexuels anaux que par les rapports vaginaux. Mais les femmes et les hommes hétérosexuels peuvent également contracter le VIH.

Le VIH est également plus fréquent dans certaines régions, notamment en Asie, en Afrique, dans certaines parties de l'Amérique du Sud et de l'Amérique centrale, en Europe de l'Est et en Russie.

VIH : prévention

Le VIH étant contagieux, les rapports sexuels protégés sont très importants. Il faut donc toujours utiliser un préservatif.

Si vous présentez un risque élevé de contracter le VIH, il existe des médicaments qui peuvent aider à prévenir l'infection. Ces médicaments sont appelés PrEP (Prophylaxie préexposition). Les médicaments de la PrEP sont des inhibiteurs de virus.

Il existe également des médicaments qui peuvent être utilisés rapidement en cas d'urgence (jusqu'à 72 heures après une éventuelle infection). Par exemple, si le préservatif s'est rompu pendant le rapport sexuel. Ces médicaments sont appelés PEP : Prophylaxie post-exposition. Ces médicaments sont également des inhibiteurs de virus.

Les médicaments de la PrEP ne sont prescrits que dans certains cas.

Test VIH

Le VIH est mesurable dans le sang au moins trois mois après la transmission. Cela est lié au temps dont le corps a besoin pour produire des anticorps. Comme pour tout virus, le corps fabrique des anticorps pour le combattre. Malheureusement, dans le cas du VIH, les anticorps ne peuvent pas éliminer le virus. La présence d'anticorps montre que vous avez le VIH. Les symptômes du VIH aigu sont très similaires à ceux de la grippe. Il est donc difficile de reconnaître la maladie et c'est ce qui rend le VIH si dangereux. Le test de dépistage du VIH permet de déterminer ou d'exclure rapidement une éventuelle infection.

Test VIH : quand faut-il le faire ?

Si vous présentez des symptômes du VIH, faites-vous tester dès que possible, mais n'oubliez pas que le VIH n'est détectable que deux semaines à trois mois après l'infection. Faites-vous dépister dès que possible si vous avez eu régulièrement des rapports sexuels non protégés et si vous présentez un risque accru de contracter le VIH et/ou une autre maladie sexuellement transmissible. Faites toujours un test (après trois mois) si vous avez eu une fois des rapports sexuels non protégés avec une personne qui s'est avérée par la suite être infectée par le VIH. Vous pouvez vous rendre chez un médecin pour faire un test de dépistage du VIH. Le médecin prélèvera du sang et le fera analyser en laboratoire.

Il existe également des autotests du VIH disponibles de nos jours. Si les résultats du test VIH sont négatifs, mais que les symptômes persistent ou que vous ne faites pas confiance au test, consultez un médecin.

Si le résultat est positif, vous devez vous faire soigner immédiatement, même si vous n'avez pas encore de symptômes du VIH ou s'ils ont déjà disparu. Si vous avez contracté le virus VIH, il est possible que vous ayez également une autre maladie sexuellement transmissible. Il est donc sage de vous faire tester, ainsi que votre ou vos partenaires, pour d'autres IST.

VIH : que faire ?

Le VIH doit être traité immédiatement pour éviter que le virus ne cause de graves dommages. Informez également votre (vos) partenaire(s) immédiatement ; il ou elle devra également être testé(e) le plus rapidement possible.

Traitement VIH

Le VIH est aujourd'hui très bien traité avec des médicaments. Le traitement du VIH ne peut pas guérir la maladie. Cependant, le médicament permet de s'assurer que le système immunitaire ne se dégrade pas davantage. Avec un traitement approprié, les patients séropositifs ont généralement une espérance de vie moyenne normale. Cependant, il est important que les médicaments soient pris rigoureusement et précisément. Les médicaments anti-VIH doivent être pris quotidiennement durant toute la vie.

Une infection par le VIH est traitée par des inhibiteurs viraux. Ces médicaments font en sorte que le virus ne puisse plus se multiplier. Cela réduit le nombre de particules virales dans le sang. Lorsque cette charge virale est si faible qu'elle est invisible, le virus ne peut plus être transmis. Le VIH n'est alors plus contagieux et le reste généralement aussi longtemps que les médicaments sont pris correctement.

Il existe différents types d'inhibiteurs du VIH. Ils traitent tous le virus d'une manière différente. Par conséquent, le traitement du VIH consiste généralement en une combinaison de trois inhibiteurs différents du VIH. Les types d'inhibiteurs du VIH fréquemment utilisés sont :

Inhibiteurs nucléosidiques de la transcriptase inverse (INTI)

  • Tenofovir ;
  • Abacavir ;
  • Zidovudine ;
  • Lamivudine ;
  • Emtricitabine ;
  • Didanosine.

Inhibiteurs non nucléosidiques de la transcriptase inverse (INNTI)

  • Efavirenz ;
  • Nevirapine ;
  • Etravirine ;
  • Rilpivirine.

Inhibiteurs de protéase (IP)

  • Atazanavir ;
  • Darunavir ;
  • Ritonavir ;
  • Fosamprenavir ;
  • Saquinavir ;
  • Tipranavir ;
  • Indinavir.

Inhibiteurs de CCR5

  • Maraviroc ;
  • Raltegravir.

Inhibiteurs de fusion (Inhibiteurs d'entrée)

  • Enfuvirtide.

Un médecin déterminera le meilleur cocktail de médicaments à utiliser. Il existe également des médicaments qui associent plusieurs inhibiteurs du VIH dans un seul comprimé.

Parfois, le virus s'avère être résistant à un certain médicament. Dans ce cas, une autre combinaison peut être choisie.

Traitement VIH : ce qu’il faut savoir

Les éléments suivants sont à prendre en compte dans le cadre du traitement du VIH :

  • Les inhibiteurs de virus peuvent provoquer des effets secondaires. Par exemple, vous pouvez avoir des nausées, des diarrhées, des maux de tête ou de la fatigue. À long terme, des symptômes tels que des névralgies dans les mains et les pieds, du diabète et des valeurs anormales dans le sang peuvent également apparaître. Consultez un médecin si les effets secondaires sont graves ou ne disparaissent pas ;
  • Prenez soigneusement le médicament en suivant les instructions du médecin. Cela est très important ; si vous ne prenez pas le médicament à temps, le virus peut devenir résistant. Gardez également cela à l'esprit lorsque vous voyagez ou que l'heure d'hiver ou d'été change, ou si vous voulez jeûner pendant le Ramadan. La notice vous indique ce qu'il faut faire en cas d'oubli d'un comprimé, de vomissement ou de diarrhée sévère ;
  • Les médicaments contre le VIH ne protègent pas contre les autres IST. Il faut donc toujours utiliser un préservatif pendant les rapports sexuels.

Vous avez encore des questions sur le VIH et le sida ou sur votre traitement contre le VIH ? Un médecin ou un pharmacien se fera un plaisir de vous aider.

VIH/PrEP/PEP ou HIV : prescription médicaments

Les médicaments anti-VIH sont prescrits sur ordonnance dans la plupart des pays. Cela vaut également pour les médicaments de prévention du VIH (PrEP/PEP) ou HIV. Sur Dokteronline, vous pouvez demander un traitement adapté. Votre demande est évaluée par un médecin sur la base du questionnaire médical que vous avez rempli. L'ordonnance sera ensuite transmise à une pharmacie, après quoi les médicaments prescrits seront livrés discrètement à votre domicile.

Vous souhaitez plus d'informations sur les médicaments contre le VIH ? N'hésitez pas à consulter un médecin ou un pharmacien.

Retour au haut de la page