Livraison rapide à domicile
Bon suivi
Professionnel et spécialisé

Victoza

  • Antidiabétique à injecter
  • Pour le diabète de type 2
  • Réduit la glycémie
  • Ne pas utiliser en cas de grossesse ou d’allaitement

À propos de Victoza

Victoza est un médicament antidiabétique. Les médecins prescrivent ce médicament pour le diabète de type 2. La substance active, le liraglutide, aide à réduire la glycémie uniquement lorsque celle-ci est trop élevée. Elle ralentit également le passage des aliments dans votre estomac et peut contribuer à prévenir les maladies cardiaques. Ce médicament peut être utilisé avec ou sans d’autres médicaments contre le diabète.

Utilisation

Victoza est une solution injectable. Vous injectez le médicament sous votre peau à l’aide d’un stylo injecteur, par exemple sur le devant de la cuisse, l’abdomen ou le haut du bras.

Vous pouvez injecter Victoza à tout moment de la journée. Il n’est donc pas nécessaire de le faire juste avant un repas. Toutefois, il est recommandé dans la mesure du possible de prendre le médicament à une heure fixe ou à peu près.

Un médecin ou un infirmier ou infirmière vous expliquera comment utiliser le stylo prérempli. La notice explique également comment régler la dose et s’administrer l’injection.

Conservez le stylo injecteur non ouvert au réfrigérateur (2 °C - 8 °C), mais pas près du compartiment congélateur.

Conservez un stylo injecteur ouvert à moins de 30 °C ou au réfrigérateur (2 °C - 8 °C, pas près du congélateur). Le stylo peut être utilisé pendant un mois après ouverture.

N’utilisez pas ce médicament si la solution n’est pas claire et incolore ou presque incolore.

Posologie

Le stylo injecteur contient 18 mg de liraglutide. Vous pouvez régler vous-même la dose sur le stylo. Cette dose est déterminée par un médecin. Les directives de dosage générales sont les suivantes :

  • Adulte et enfants de plus de 10 ans : La dose initiale est de 0,6 mg une fois par jour pendant au moins une semaine. Votre médecin peut augmenter cette dose jusqu’à 1,2 mg une fois par jour. Si votre glycémie n’est toujours pas correctement régulée à ce moment-là, votre médecin peut augmenter votre dose à 1,8 mg une fois par jour.

N’ajustez pas vous-même la dose, sauf si votre médecin vous l’a demandé. Ce médicament ne convient pas aux enfants de moins de 10 ans.

Conduite automobile/alcool

En cas de diabète, vous pouvez souffrir d’hypoglycémie qui provoque des symptômes tels que des étourdissements, une mauvaise concentration et une vision floue. Retardez la conduite tant que vous souffrez de ces symptômes.

Victoza n’interagit pas avec l’alcool.

Vous avez injecté trop de Victoza/vous avez oublié Victoza/vous voulez arrêter Victoza

Prenez immédiatement contact avec votre médecin si vous avez pris plus de Victoza que prévu. Vous pouvez souffrir de nausées, de vomissements, de diarrhées ou d’un faible taux de sucre dans le sang (hypoglycémie).

Si vous avez oublié une dose de Victoza, injectez quand même le médicament, à condition que vous n’ayez pas plus de 12 heures de retard. Si plus de 12 heures se sont écoulées, ignorez la dose manquée et continuez avec le programme habituel. Ne prenez jamais une double dose de Victoza pour compenser la dose oubliée.

N’arrêtez pas d’utiliser Victoza sans consulter d’abord votre médecin.

Quand ne pas utiliser Victoza ?

N’utilisez pas Victoza si vous êtes hypersensible à l’une des substances de la solution injectable (voir la rubrique « Composition »).

N’utilisez pas ce médicament si vous souffrez de diabète de type 1 ou d’acidocétose diabétique (une complication du diabète avec un taux de sucre élevé et une difficulté croissante à respirer). Victoza n’est pas de l’insuline et ne doit donc pas être utilisé comme substitut de l’insuline.

L’utilisation de Victoza n’est pas recommandée si vous êtes sous dialyse, si vous souffrez d’une maladie hépatique grave ou si vous avez une insuffisance cardiaque grave.

Ce médicament n’est pas recommandé en cas de maladie inflammatoire chronique de l’intestin (MII) ou si vous avez un problème gastro-intestinal grave entraînant un retard de vidange gastrique (gastroparésie).

Quand devez-vous être particulièrement prudent avec ce médicament ?

Consultez un médecin avant d’utiliser Victoza dans les situations suivantes :

  • Si vous avez (avez eu) une affection du pancréas ;
  • Si vous présentez des symptômes évocateurs d’une pancréatite aiguë tels que des douleurs persistantes et sévères à l’estomac ;
  • Si vous souffrez d’un trouble de la thyroïde, comme des nodules thyroïdiens et une hypertrophie de la glande thyroïde ;
  • Si vous souffrez de déshydratation pendant le traitement en raison de vomissements et/ou de diarrhées fréquents.

Grossesse et allaitement

Victoza ne convient pas aux femmes enceintes ou qui allaitent. Consultez un médecin pour envisager un autre médicament.

Interactions médicamenteuses ?

Certains médicaments interagissent avec Victoza. Veuillez informer médecin si vous prenez l’un des médicaments suivants.

  • Un dérivé de la sulfonylurée (tel que le glimépiride ou le glibenclamide) ou l’insuline. Vous pouvez développer une hypoglycémie (faible taux de sucre dans le sang) si vous utilisez Victoza en même temps que ces médicaments. Votre médecin peut réduire la dose du dérivé de sulfonylurée ou de l’insuline.
  • L’insuline. Votre médecin vous dira comment réduire la dose d’insuline et vous recommandera de vérifier votre glycémie plus souvent pour prévenir l’hyperglycémie et l’acidocétose diabétique.
  • La warfarine et autres anticoagulants. Il se peut que vous deviez faire des analyses sanguines plus fréquentes.

Effets indésirables

Les médicaments peuvent provoquer des effets indésirables, bien que tout le monde ne les subisse pas. Il en va de même pour Victoza.

Effets indésirables graves de Victoza :

Fréquents (chez moins de 1 utilisateur sur 10) :

  • Hypoglycémie (faible taux de sucre dans le sang). Vous la remarquerez par des symptômes comme des sueurs froides, une peau pâle et fraîche, des maux de tête, un rythme cardiaque rapide, des nausées, une sensation de grande faim, des changements dans la vision, une somnolence, une sensation de faiblesse, de nervosité, d’anxiété ou de confusion, des difficultés de concentration, des tremblements. Un médecin vous dira comment traiter votre hypoglycémie. L’hypoglycémie se développe plus rapidement si vous prenez également une sulfonylurée ou de l’insuline. Votre médecin peut diminuer la dose de ces médicaments avant que vous ne commenciez à prendre Victoza.

Rares (chez moins de 1 utilisateur sur 1000) :

  • Une réaction allergique grave (réaction anaphylactique) avec des symptômes tels que des difficultés respiratoires, un gonflement de la gorge et du visage, un rythme cardiaque rapide. Consultez immédiatement un médecin si vous en souffrez.

  • Une forme grave d’obstruction intestinale avec des symptômes tels que des douleurs d’estomac, des ballonnements, des vomissements.

Très rares (chez moins de 1 utilisateur sur 10 000) :

  • Inflammation du pancréas (pancréatite). Arrêtez d’utiliser Victoza et consultez immédiatement un médecin si vous ressentez une douleur sévère et persistante dans l’abdomen (région de l’estomac) qui peut irradier dans le dos, des nausées et des vomissements.

Autres effets indésirables de Victoza :

Très fréquents (chez plus de 1 utilisateur sur 10) :

  • Nausées et/ou diarrhée. Cela disparaît généralement après un certain temps.

Fréquents (chez moins de 1 utilisateur sur 10) :

  • Vomissements.

En raison des effets indésirables tels que les vomissements et la diarrhée, vous pouvez souffrir de déshydratation. Vous pouvez l’éviter en buvant suffisamment.

  • Céphalée ;
  • Trouble digestif ;
  • Inflammation de l’estomac ;
  • Reflux gastro-œsophagien ;
  • Plaintes abdominales, notamment douleurs abdominales, constipation, flatulences et diminution de l’appétit ;
  • Bronchite ;
  • Rhume ;
  • Étourdissements ;
  • Augmentation du pouls ;
  • Fatigue ;
  • Mal de dents ;
  • Douleur, ecchymose ou irritation de la peau au site d’injection ;
  • Niveaux élevés d’enzymes pancréatiques.

Une liste d’effets indésirables moins fréquents se trouve dans la notice. Contactez un médecin ou pharmacien si vous ressentez des effets indésirables, même s’ils ne sont pas mentionnés dans la notice.

Composition

La substance active de Victoza est le liraglutide. 1 ml de solution pour injection contient 6 mg de liraglutide. Un stylo prérempli contient 18 mg de liraglutide.

Les autres substances sont le phosphate disodique dihydraté, le propylène glycol, le phénol et l’eau pour injections.

Notice

Lire la notice avant l’utilisation. Vous pouvez télécharger la notice officielle de Victoza ici.

Revu par :

Drs. Wouter Mol, Médecin généraliste Numéro d'enregistrement : BIG: 9057675501 Dernière vérification: 12-12-2022 | Toujours valide

Médecins collaborateurs

Vous savez très bien ce qui est bon pour vous et ce qui ne l’est pas. Cependant, il peut parfois être difficile de faire le bon choix. Les médecins affiliés à Dokteronline peuvent très bien vous aider.

Dr. E. Tanase

Médecine d’urgence

Dr. I. Malik

Médecine familiale

Dr. P. Mester

Médecine interne
Retour au haut de la page