Livraison rapide à domicile
Bon suivi
Professionnel et spécialisé

Progynova

  • Traitement hormonal de substitution
  • Aide à lutter contre les symptômes de la ménopause
  • Également pour prévenir l’ostéoporose
  • Pour les femmes ménopausées uniquement

À propos de Progynova

Progynova est ce qu’on appelle un traitement hormonal de substitution (THS). Il contient l’hormone féminine œstradiol. Ce médicament est utilisé pour les femmes en ménopause qui n’ont plus eu de règles naturelles pendant au moins 12 mois.

Progynova est utilisé pour :

  • soulager les symptômes de la ménopause, tels que les bouffées de chaleur ;
  • prévenir l’ostéoporose (fragilité osseuse).

Utilisation

Progynova se présente sous la forme de plaquettes de 28 comprimés et est très similaire à la pilule contraceptive en termes d’utilisation. Vous pouvez prendre Progynova en continu (c’est-à-dire sans pause) ou de manière cyclique (en le prenant pendant trois semaines, suivies d’une semaine de pause). Votre médecin décidera laquelle des deux options est la meilleure pour vous.

Avalez le comprimé sans le mâcher avec un verre d’eau. Vous pouvez utiliser Progynova à tout moment de la journée, avec ou sans nourriture et boisson. Toutefois, il est important de prendre le comprimé à la même heure ou presque, dans la mesure du possible.

Posologie

Les directives générales de dosage chez les adultes sont les suivantes :

  • Un comprimé une fois par jour.

Les jours de la semaine sont indiqués au dos de la plaquette. Vous verrez ainsi directement quel comprimé vous devez prendre.

Lorsque la plaquette est vide, vous pouvez soit commencer une semaine d’arrêt (utilisation cyclique), soit commencer immédiatement une nouvelle plaquette (utilisation continue). Chez les femmes qui ont encore leur utérus, le médecin prescrira également un autre médicament hormonal : le progestatif. Le progestatif déclenche une hémorragie de privation une fois par cycle. Vous pouvez en savoir plus à ce sujet dans la notice.

Alcool/conduite automobile

Aucune mise en garde concernant la consommation d’alcool. Ce médicament n’affecte en principe pas votre capacité à conduire.

Vous avez pris trop de Progynova/vous avez oublié Progynova/vous voulez arrêter Progynova

Si vous avez pris plus de comprimés que prescrit, consultez un médecin ou un pharmacien.

Si vous avez oublié un comprimé de Progynova, vous pouvez toujours prendre le(s) comprimé(s), sauf si le retard de la prise est de plus de 12 heures. Dans ce cas, passez la dose et poursuivez avec le programme habituel. Ne prenez jamais une double dose pour compenser le comprimé oublié.

N’arrêtez pas Progynova sans consulter d’abord un médecin.

Quand ne pas utiliser Progynova ?

Progynova ne convient pas à tout le monde. N’utilisez pas ce médicament dans les situations suivantes :

  • Si vous avez ou avez eu un cancer du sein, ou s'il existe une suspicion que vous en ayez un ;
  • Si vous avez un cancer sensible aux estrogènes tel qu'un cancer de la paroi de l'utérus (endomètre), ou s'il existe une suspicion que vous en ayez un ;
  • Si vous avez des saignements vaginaux non expliqués ;
  • Si vous avez un développement excessif de la paroi de l'utérus (hyperplasie endométriale) qui n'est pas traité ;
  • Si vous avez ou avez eu un caillot sanguin dans une veine (thrombose veineuse) tel que dans les jambes (thrombose veineuse profonde) ou dans les poumons (embolie pulmonaire) ;
  • Si vous avez des troubles de la coagulation sanguine (tels qu'un déficit en protéine c, protéine s ou antithrombine) ;
  • Si vous avez ou avez eu récemment une maladie causée par des caillots sanguins dans les artères telle qu'une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral ou de l'angine de poitrine) ;
  • I vous avez ou avez eu une maladie du foie, et que vos tests de la fonction hépatique ne sont pas retournés à la normale ;
  • Si vous avez une maladie héréditaire rare du sang appelée «porphyrie ») ;
  • Si vous êtes allergique à l’une des substances contenues dans ce médicament (voir rubrique « Composition »).

Quand devez-vous être particulièrement prudent avec ce médicament ?

Consultez un médecin si vous souffrez de l’une des affections suivantes :

  • Une tumeur bénigne dans l’utérus (« fibrome ») ;
  • Une anomalie dans laquelle l’endomètre se trouve également à des endroits situés en dehors de l’utérus (endométriose) ;
  • Une croissance anormale de l’endomètre (hyperplasie de l’endomètre) ;
  • Un risque accru de caillots sanguins ;
  • Un risque accru de cancer sensible aux œstrogènes (par exemple, si votre mère, votre sœur ou votre grandmère a eu un cancer du sein) ;
  • Une pression sanguine élevée ;
  • Une affection du foie telle qu’une tumeur bénigne du foie ;
  • Du diabète ;
  • Des calculs biliaires ;
  • De la migraine/maux de tête graves ;
  • Un lupus érythémateux systémique ;
  • Épilepsie ;
  • De l’asthme ;
  • Une maladie affectant les tympans ou l'audition (otosclérose) ;
  • Un taux élevé lipides dans le sang (triglycérides) ;
  • Rétention d’eau liée à des troubles cardiaques ou rénaux.

Arrêtez immédiatement de prendre ce médicament et contactez un médecin si vous notez l'apparition des signes suivants :

  • Une des pathologies signalées en rubrique « Quand ne pas utiliser Progynova» ;
  • Coloration jaune de la peau ou du blanc des yeux (jaunisse). Cela pourrait être le signe d’une maladie du foie ;
  • Une augmentation importante de votre tension artérielle (les symptômes comprennent des maux de tête, de la fatigue et des vertiges) ;
  • Un mal de tête semblable à une migraine que l’on ressent pour la première fois ;
  • Vous tombez enceinte ;
  • Vous remarquez des signes d’un caillot sanguin, tels qu’un gonflement douloureux et une rougeur des jambes, une douleur thoracique soudaine et/ou une difficulté à respirer.

Pour plus d’informations sur les mises en garde lors de l’utilisation de ce médicament, voir la notice.

Grossesse et allaitement

En principe, Progynova n’est pas destiné aux femmes qui sont encore fertiles. Consultez un médecin si vous tombez enceinte pendant le traitement.

Progynova n’est pas un contraceptif. Si vous avez eu vos règles il y a moins de 12 mois ou si vous avez moins de 50 ans, vous devrez peut-être encore utiliser des contraceptifs pour éviter une grossesse. Demandez conseil à votre médecin.

Ce médicament ne convient pas aux femmes qui allaitent.

Interactions médicamenteuses

Expliquez au médecin que vous prenez (avez pris) d’autres médicaments ou que vous allez en prendre sous peu. Même s’il s’agit de médicaments à base de plantes ou des médicaments disponibles sans prescription.

Certains médicaments peuvent réduire l’effet de Progynova et provoquer des saignements irréguliers. Ceci s’applique à :

  • Médicaments contre l’épilepsie (tels que phénobarbital, phénytoïne, carbamazépine) ;
  • Médicaments antituberculeux (rifampicine, rifabutine) ;
  • Médicaments contre l’infection par le VIH (tels que la névirapine, l’éfavirenz, le ritonavir, le nelfinavir).
  • Remèdes à base de plantes contenant du millepertuis (Hypericum perforatum).

Effets indésirables

Les médicaments peuvent provoquer des effets indésirables, bien que tout le monde ne les subisse pas. Les effets indésirables qui peuvent éventuellement intervenir lors l’utilisation de Progynova incluent notamment :

Fréquents (chez 1 à 10 patientes sur 100) :

  • Prise ou perte de poids ;
  • Maux de tête ;
  • Douleurs abdominales, nausées ;
  • Éruption cutanée et démangeaison ;
  • Saignement vaginal (parfois goutte à goutte).

Peu fréquents (chez 1 à 10 patientes sur 1 000) :

  • Réactions d’hypersensibilité ;
  • Humeur dépressive ;
  • Palpitations ;
  • Étourdissements ;
  • Troubles de la vision ;
  • Trouble digestif (dyspepsie) ;
  • Nodules bleurouge douloureux sur la peau (érythème noueux) ;
  • Urticaire ;
  • Seins tendus ou douloureux ;
  • Rétention d’eau (œdème).

Rares (chez 1 à 10 patientes sur 10 000) :

  • Anxiété, diminution ou augmentation de la libido (désir de sexe) ;
  • Migraine ;
  • Intolérance aux lentilles de contact ;
  • Sensation d’être gonflée, vomissements ;
  • Poils excessifs, acné ;
  • Crampes musculaires ;
  • Dysménorrhée (menstruations douloureuses, parfois aussi irrégulières), modification des pertes vaginales, syndrome de type prémenstruel, augmentation du volume des seins ;
  • Fatigue.

L’hormonothérapie substitutive est également associée à un risque plus élevé d’effets indésirables graves, tels que la thrombose et certains cancers. Vous pouvez en lire plus sur les effets indésirables possibles dans la notice d’utilisation.

Composition

La substance active de ce médicament est le valérate d’œstradiol. Chaque comprimé de Progynova 1 mg contient 1 mg de valérate d’œstradiol. Chaque comprimé de Progynova 2 mg contient 2 mg de valérate d’œstradiol.

Les autres substances contenues dans ce médicament sont : lactose monohydraté, amidon de maïs, polyvidone 25 000, talc, stéarate de magnésium, saccharose, polyvidone 700 000, macrogol 6000, carbonate de calcium, cire de Montan, glycérol, dioxyde de titane (E171).

En plus dans Progynova 1 mg : oxyde de fer jaune (E172). En plus dans Progynova 2 mg : indigotine (E132).

Les fabricants de Progynova sont :

Bayer Schering Pharma AG, D-13342 Berlin, Allemagne
Schering GmbH und Co., Production KG, D-99427, Allemagne
Delpharm Lille SAS, F-59390 Lys-Lez-Lannoy, France

Notice

Lire la notice avant l’utilisation.

notice(s)

Revu par :

Drs. Arco Verhoog, Pharmacien Numéro d'enregistrement : BIG: 19065378617 Dernière vérification: 23-11-2023 | Toujours valide

Médecins collaborateurs

Vous savez très bien ce qui est bon pour vous et ce qui ne l’est pas. Cependant, il peut parfois être difficile de faire le bon choix. Les médecins affiliés à Dokteronline peuvent très bien vous aider.

Dr. E. Maescu

Médecin de famille / médecine d’urgence

Dr. P. Mester

Médecin de famille / médecine interne

Dr. I. Malik

Médecin de famille / médecine familiale
Retour au haut de la page