Livraison rapide à domicile
Bon suivi
Professionnel et spécialisé

Nitrofurantoine

  • À utiliser en cas de cystite
  • Antibiotique
  • Terminer la cure
  • Prendre pendant ou juste après le repas

À propos de Nitrofurantoïne

Nitrofurantoïne est un antibiotique, c’est-à-dire un médicament qui tue certaines bactéries et certains parasites. Les médecins prescrivent ce traitement antibiotique principalement pour les infections des voies urinaires (telles que la cystite). Nitrofurantoïne peut également être utilisée pour prévenir la cystite ou comme traitement à long terme des infections urinaires persistantes.

Utilisation

Avalez la gélule entière avec un peu d’eau pendant le repas, ou avec un produit laitier (par exemple un yaourt ou un pudding) pour éviter les effets indésirables comme les nausées et permettre au médicament d’être mieux absorbé par l’organisme. Terminez la cure.

Posologie

La posologie dépend de vos plaintes et est déterminée par un médecin. Les directives de dosage générales sont les suivantes :

Dans les infections urinaires soudaines :

  • Adultes et enfants de plus de 12 ans: 1 gélule de 50 mg, 4 fois par jour (1 gélule pendant ou juste après chaque repas et 1 gélule avant le coucher). Généralement pendant 5 à 7 jours ou au moins 3 jours après qu’aucune infection n’a plus été détectée dans l’urine.
  • Filles de 5 à 12 ans : 36 mg/kg de poids corporel par jour, répartis en 4 doses, pendant 7 jours ou au moins 3 jours après qu’aucune infection n’a plus été détectée dans l’urine.

Pour les autres affections ou situations, des recommandations de dosage différentes peuvent s’appliquer. Vous trouverez plus d’information dans la notice à propos du dosage.

Alcool/conduite automobile

Nitrofurantoïne n’interagit pas avec l’alcool.

Ce médicament peut provoquer des vertiges et de la somnolence. Si vous en souffrez, ne conduisez pas et n’utilisez pas de machines jusqu’à ce que les symptômes disparaissent.

Surdosage/oubli de dose/arrêt de Nitrofurantoïne

Si vous avez pris plus de gélules que prescrit, vous pourriez souffrir de problèmes d’estomac. Consultez un médecin ou un pharmacien.

Si vous avez oublié de prendre une dose, vous devez la prendre dès que possible. Lorsqu’il est presque temps de prendre la dose suivante, ne la prenez cependant pas et poursuivez selon le schéma habituel. Si vous avez oublié de prendre plusieurs doses à la suite, prévenez votre médecin. Il est probable qu’il vous prescrira de nouveau une cure.

N’arrêtez pas de prendre ce médicament, même si vous vous sentez mieux. Si vous arrêtez de prendre ce médicament trop tôt, les symptômes peuvent revenir. Parlez-en à votre médecin si vous voulez arrêter de prendre Nitrofurantoïne.

Quand ne pas utiliser ce médicament ?

Nitrofurantoïne ne convient pas à tout le monde. N’utilisez pas ce médicament dans les situations suivantes :

  • Vous êtes allergique à une des substances contenues dans ce médicament. Ces substances se trouvent dans la rubrique « Composition » ;
  • Vous êtes allergique à un autre antibiotique appartenant aux nitrofuranes ;
  • Si vos reins ne fonctionnent plus correctement ;
  • Si vous souffrez de porphyrie aiguë ;
  • Si vous avez un déficit en G6PD ;
  • Chez les nourrissons de moins de 3 mois ;
  • Si vous avez déjà eu une réaction pulmonaire ou hépatique ou une neuropathie périphérique (picotements, engourdissement ou faiblesse dans les membres) après avoir utilisé de la nitrofurantoïne ou un autre antibiotique appartenant aux nitrofuranes.

Quand devez-vous être particulièrement prudente avec ce médicament ?

Contactez votre médecin en cas de fatigue, de jaunissement de la peau ou des yeux, de démangeaisons, d’éruptions cutanées, de douleurs articulaires, de douleurs abdominales, de nausées, de vomissements, de perte d’appétit, d’urines foncées et de selles pâles ou grises. Ce sont les symptômes potentiels d’une affection hépatique.

Dans le cadre d’un traitement à long terme, en particulier chez les personnes âgées, une surveillance régulière par un médecin est nécessaire. Cela permet de détecter à temps d’éventuels effets indésirables.

Chez certaines personnes à la peau foncée, d’origine négroïde ou originaires du pourtour méditerranéen, une anémie peut survenir au cours du traitement. Consultez un médecin si vous ressentez de la fatigue, des vertiges et de l’essoufflement.

Si vous remarquez des picotements ou un engourdissement des mains ou des pieds ou une faiblesse des membres pendant le traitement, arrêtez de prendre le médicament et contactez votre médecin (voir la notice pour plus d’informations).

Des complications pulmonaires ou hépatiques peuvent survenir : voir « Effets indésirables ». Si de telles complications surviennent, l’utilisation de ce médicament doit être arrêtée immédiatement.

Grossesse et allaitement

Grossesse Consultez un médecin. À notre connaissance, ce médicament peut être utilisé pendant la grossesse. Ce médicament ne doit pas être utilisé juste avant et pendant l’accouchement, car il est possible qu’il ait des effets indésirables sur le bébé.

Allaitement Si vous souhaitez allaiter, consultez votre médecin avant de prendre ce médicament.

Interactions médicamenteuses

Expliquez au médecin que vous prenez (avez pris) d’autres médicaments ou que vous allez en prendre sous peu. Même s’il s’agit de médicaments à base de plantes ou de médicaments disponibles sans prescription.

Certains médicaments peuvent influencer l’effet de la nitrofurantoïne :

  • Les antiacides contre l’indigestion (par exemple, trisilicate de magnésium) ;
  • Les médicaments contre la goutte (par exemple probénécide ou sulfinpyrazone) ;
  • Les médicaments qui ralentissent le passage des aliments dans l’estomac (par exemple atropine, hyoscine) ;
  • Les médicaments contre la pression élevée dans l’œil (glaucome), tels que les inhibiteurs de l’anhydrase carbonique (par exemple l’acétazolamide) ;
  • Les médicaments qui rendent l’urine moins acide (par exemple, le mélange de citrate de potassium) ;
  • Les médicaments contre les infections, connus sous le nom de quinolones ;
  • Le vaccin contre la fièvre typhoïde, administré pour la prévention de la typhoïde.

Un médecin ou pharmacien sait si vous pouvez combiner ces médicaments avec la nitrofurantoïne.

Effets indésirables

Les médicaments peuvent provoquer des effets indésirables, bien que tout le monde ne les subisse pas.

Réactions allergiques graves (rares) En cas d’essoufflement soudain, de difficultés respiratoires, de gonflement des paupières, du visage ou des lèvres, d’éruption cutanée ou de démangeaisons (en particulier sur l’ensemble du corps), arrêtez de prendre ce médicament et consultez immédiatement un médecin.

Ce médicament peut parfois donner à l’urine une couleur jaune foncé ou brune. Il s’agit d’un phénomène normal qui disparaît de lui-même après la fin de la cure.

Autres effets indésirables graves

Si vous remarquez l’un des effets indésirables suivants, consultez immédiatement votre médecin :

  • Vos poumons peuvent réagir à la prise de ce médicament. Cela peut se produire rapidement, dans la semaine qui suit le début du traitement, ou très lentement, en particulier chez les personnes âgées. Cela peut entraîner de la fièvre, des frissons, une toux et un essoufflement associés à une pneumonie et à des lésions tissulaires.
  • Ce médicament peut provoquer une inflammation du foie, entraînant une jaunisse (coloration jaune de la peau ou du blanc des yeux).
  • Chez certains patients, les cellules sanguines sont affectées, ce qui entraîne des ecchymoses, un retard de la coagulation sanguine, des maux de gorge, de la fièvre, de l’anémie et une sensibilité aux rhumes ou aux rhumes persistants.
  • Diverses réactions cutanées ont été signalées, notamment une desquamation de la peau, une éruption cutanée rouge ou une fièvre accompagnée d’une accélération du rythme cardiaque et d’une éruption cutanée sévère avec formation de cloques.

Autres effets indésirables de Nitrofurantoïne (notamment) :

  • Sensation de malaise (nausée) et céphalée ;
  • Diarrhée ;
  • Perte d’appétit, douleurs à l’estomac et nausées (vomissements) ;
  • Vertiges, somnolence.

Une liste complète de tous les effets indésirables possibles se trouve dans la notice. Si vous êtes très affecté par un effet indésirable, ou si vous avez un effet indésirable qui ne se trouve pas dans cette notice, prenez alors contact avec votre médecin ou pharmacien.

Composition

La substance active de Nitrofurantoïne est la nitrofurantoïne.

Notice

Lire la notice avant l’utilisation.

Revu par :

Drs. Wouter Mol, Médecin généraliste Numéro d'enregistrement : BIG: 9057675501 Dernière vérification: 30-11-2023 | Toujours valide

Médecins collaborateurs

Vous savez très bien ce qui est bon pour vous et ce qui ne l’est pas. Cependant, il peut parfois être difficile de faire le bon choix. Les médecins affiliés à Dokteronline peuvent très bien vous aider.

Dr. E. Maescu

Médecin de famille / médecine d’urgence

Dr. P. Mester

Médecin de famille / médecine interne

Dr. I. Malik

Médecin de famille / médecine familiale
Retour au haut de la page