Alcoolisme

Alcoolisme

Boire un verre de vin ou une bière de temps en temps est savoureux et relaxant. Mais si vous buvez trop régulièrement, il peut s’agir d’une dépendance à l'alcool. Boire régulièrement ne veut pas forcément dire que l’on est accro. Nous parlons de dépendance à l'alcool s'il est question de l'un des symptômes suivants: 

  • Consommer plus de 14 (femmes)/21 (hommes) verres d'alcool fort par semaine; 
  • Boire de l'alcool à des moments inappropriés ou mettre en danger les autres (par exemple en faisant du babysitting ou juste avant de conduire); 
  • Tout tourne autour de l'alcool; 
  • Boire pour se relaxer ou pour fuir certains sentiments; 
  • Souffrir de symptômes de sevrage (vomissements, sueurs, insomnie) lorsque vous ne buvez pas régulièrement. 

Conséquences d’une dépendance à l’alcool  L'alcoolisme implique un plus grand risque de souffrir de certaines conditions, notamment: 

  • La cirrhose du foie, le cancer du foie; 
  • Cancer dans la région tête-cou; 
  • Diabète 
  • Syndrome de Korsakov (trouble de la mémoire irréversible dû à la mort de cellules cérébrales). 

L'alcool peut également causer beaucoup de dégâts mentaux et sociaux. 
 
Combattre la dépendance à l'alcool avec des médicaments  Se sevrer de l'alcool se fait généralement par une thérapie comportementale. Un médecin peut également prescrire des médicaments qui aident au sevrage. Il s’agit souvent des médicaments Antabus (un médicament qui provoque des symptômes gênants lors de consommation d'alcool) ou Campral (un médicament qui réduit le besoin d'alcool). 

Voir plus

Médicaments