Livraison rapide à domicile
Bon suivi
Professionnel et spécialisé

Microgynon 30

  • Pilule contraceptive à base de 2 hormones
  • Un contraceptif très fiable
  • Ne convient pas aux femmes qui allaitent

À propos de Microgynon 30

Microgynon 30 est une pilule contraceptive à base de deux hormones. Le Microgynon 30 est utilisé pour prévenir la grossesse.

Les pilules contraceptives qui contiennent deux hormones sont appelées « pilules combinées ». Les deux hormones féminines différentes contenues dans Microgynon sont le lévonorgestrel (une hormone à action progestative) et l’éthinylestradiol (une hormone à action œstrogénique).

Les pilules contraceptives à deux hormones sont très fiables. Si les comprimés sont pris fidèlement et régulièrement, le risque de grossesse est très faible.

Utilisation/action

Suivez attentivement les conseils de votre médecin lorsque vous utilisez le Microgynon 30. En cas de doute, consultez votre médecin ou votre pharmacien.

Prenez les comprimés tous les jours à peu près à la même heure, avec un peu d’eau si nécessaire. Il est important de ne pas oublier ou sauter des comprimés. Cela peut en fait réduire la fiabilité de ce contraceptif.

La notice vous indiquera le meilleur moment pour commencer à prendre cette pilule. Il dépend, entre autres, du type de contraceptif que vous utilisiez avant de passer au Microgynon 30.

Posologie

Prenez 1 comprimé par jour. La plaquette contient 21 comprimés. Suivez le sens des flèches indiquées sur la plaquette jusqu’à ce que vous ayez pris les 21 comprimés. Ensuite, faites une pause de 7 jours sans comprimé. Pendant cette semaine d’arrêt, vous aurez de légères règles (hémorragie de privation). Elles commencent généralement le 2e ou le 3e jour après le dernier comprimé de Microgynon 30. Vous êtes également protégée contre la grossesse pendant la semaine d’arrêt.

Commencez la plaquette suivante le 8e jour, que les saignements soient terminés ou non à ce moment-là. Ainsi, vous commencez toujours une nouvelle plaquette le même jour de la semaine et l’hémorragie de privation se produit à peu près le même jour de la semaine chaque mois. La notice écrit comment décaler ce jour et comment retarder les règles.

Alcool/conduite automobile

Il n’y a pas d’avertissement concernant la consommation d’alcool ou la conduite de véhicules.

Vous avez pris trop de comprimés ou vous avez oublié de le prendre

Vous avez pris plusieurs comprimés en même temps ? Vous pouvez avoir des nausées, des vomissements ou des saignements vaginaux. Consultez un médecin si un enfant a pris plusieurs comprimés.

Vous avez oublié de prendre votre comprimé Microgynon 30 ? Si moins de 12 heures se sont écoulées depuis l’heure habituelle de la prise, prenez le comprimé oublié. Si plus de 12 heures se sont écoulées, vous verrez dans la notice ce que vous devez faire dans ce cas. Si vous avez oublié un comprimé, la fiabilité de cette pilule peut être affectée. Différents facteurs peuvent déterminer si c’est le cas. Par exemple, dans quelle semaine du cycle avez-vous oublié la pilule et le nombre de pilules oubliées.

Si vous vomissez ou si vous avez une diarrhée sévère dans les 3 à 4 heures suivant la prise d’un comprimé, il y a un risque que le principe actif du médicament n’ait pas totalement été assimilé par votre organisme. Cette situation est comparable à l’oubli d’un comprimé. Prenez aussi vite que possible un nouveau comprimé d’une plaquette de réserve, dans les 12 heures suivant l’heure de prise habituelle. Si ce n’est pas possible, ou si plus de 12 heures se sont écoulées, suivez les conseils de la notice.

Quand ne pas utiliser ce médicament ?

Microgynon 30 ne convient pas à toutes. N’utilisez pas cette pilule dans les situations suivantes :

  • Vous avez déjà eu un caillot de sang (thrombose) dans vos jambes, vos poumons ou toute autre partie de votre corps ;
  • Si vous avez eu une affection des vaisseaux sanguins (artériels), telle qu’une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral (cerveau) ;
  • Si vous avez un risque sévèrement accru de développer une thrombose. La notice indique quand le risque de thrombose est fortement augmenté ;
  • Si vous avez (avez eu) une inflammation du pancréas (pancréatite) ;
  • Si vous avez (avez eu) une maladie grave du foie ou une jaunisse ;
  • Si vous avez (avez eu) une tumeur au foie ;
  • Si vous avez (avez eu) un cancer du sein ou des organes génitaux ;
  • Si vous avez un saignement vaginal inhabituel d’origine inconnue ;
  • Si vous êtes hypersensible à l’un des ingrédients de Microgynon 30.

Si l’une des situations mentionnées survient alors que vous êtes déjà sous Microgynon 30, vous devez arrêter de prendre cette pilule immédiatement et contacter votre médecin.

Quand devez-vous être particulièrement prudente avec ce médicament ?

Dans certains cas, des contrôles supplémentaires pendant l’utilisation de la pilule peuvent être nécessaires. Cela inclut les situations suivantes :

  • Vous fumez ;
  • Vous êtes diabétique ;
  • Vous avez une forte surcharge pondérale ;
  • Vous avez une pression sanguine élevée ;
  • Vous souffrez d’une certaine maladie cardiovasculaire ;
  • Vous souffrez d’une certaine maladie du sang ;
  • Vous souffrez d’épilepsie, de migraines ou d’un certain type de cancer ;
  • Vous souffrez d’une maladie du foie ou de la vésicule biliaire.

D’autres situations où une prudence accrue est nécessaire sont décrites dans la notice. Consultez un médecin si l’une de ces situations s’applique à vous.

Grossesse et allaitement

Si vous êtes enceinte ou si vous pensez l’être, vous ne devez pas utiliser Microgynon 30.

L’utilisation de Microgynon 30 est déconseillée pendant l’allaitement. Si vous souhaitez toujours utiliser la pilule tout en continuant à allaiter, il est préférable de contacter votre médecin.

Interactions médicamenteuses

Certains médicaments peuvent entraîner une diminution de l’efficacité de la pilule. Il s’agit notamment de :

  • Médicaments contre l’épilepsie (par exemple, primidone, phénytoïne, barbituriques, carbamazépine, oxcarbazépine, topiramate, felbamate) ;
  • Médicaments contre la tuberculose (par exemple, la rifampicine et la rifabutine) ;
  • Médicaments contre les infections par le VIH (par exemple, ritonavir, névirapine) ;
  • Certains antibiotiques (par exemple, l’ampicilline, la tétracycline, la griséofulvine) ;
  • Remèdes à base de plantes contenant du millepertuis (Hypericum perforatum). Cet effet peut se poursuivre pendant au moins 2 semaines après l’arrêt du traitement au millepertuis.

Le Microgynon 30 peut réduire l’effet d’autres médicaments. On sait que c’est le cas pour la cyclosporine et la lamotrigine (un médicament anti-épilepsie). Une action réduite de la lamotrigine peut entraîner une augmentation du nombre de crises d’épilepsie.

Signalez toujours au médecin tous les médicaments que vous prenez. Vous trouverez de plus amples informations à ce sujet dans la notice.

Effets indésirables

Le Microgynon 30 est généralement bien toléré, mais peut également provoquer des effets secondaires.

Fréquents (chez 1 à 10 utilisatrices sur 100) :

  • Humeur dépressive ou autres sautes d’humeur ;
  • Maux de tête ;
  • Nausées, douleurs abdominales ;
  • Seins douloureux et sensibles ;
  • Prise de poids.

Rares (chez 1 à 10 utilisatrices sur 1 000) :

  • Moins de libido ;
  • Éruption cutanée, parfois accompagnée de démangeaisons et de cloques ;
  • Vomissements, diarrhée ;
  • Seins plus gros ;
  • Rétention d’eau.

La notice énumère les effets indésirables moins fréquents. Vous pouvez également en savoir plus dans la notice sur la relation entre l’utilisation de la pilule et un risque (légèrement) accru de certaines maladies graves, comme certains cancers et la thrombose.

Composition

Les principes actifs sont le lévonorgestrel et l’éthinylestradiol. Chaque comprimé de Microgynon 30 contient 0,030 milligramme d’éthinylestradiol et 0,150 milligramme de lévonorgestrel.

Les autres ingrédients sont le lactose monohydraté, l’amidon de maïs, la povidone 25 (E1201),

stéarate de magnésium (E470B), saccharose, povidone 700 000, polyéthylène glycol 6 000,

carbonate de calcium (E170), talc (E553b), cire de montan glycol (E192), dioxyde de titane (E171), glycérol 85 % (E442) et pigment d’oxyde de fer (jaune, E172).

Le fabricant du Microgynon 30 est :

Bayer Schering Pharma AG Berlin, Allemagne

Notice

Lisez la notice avant de l’utiliser. Vous pouvez télécharger la notice officielle du Microgynon 30 ici.

notice(s)

Médecins collaborateurs

Vous savez très bien ce qui est bon pour vous et ce qui ne l’est pas. Cependant, il peut parfois être difficile de faire le bon choix. Les médecins affiliés à Dokteronline peuvent très bien vous aider.

Dr. E. Tanase

Médecin de famille

Dr. H.K. Benkert

Médecin de famille

Dr. P. Mester

Médecin de famille
Retour au haut de la page