Menu

Mysimba

Mysimba est un médicament de l'amincissement. Les substances actives de ce médicament sont la naltrexone et le bupropion. Ces médicaments ont une influence sur le système de satiété du cerveau. Ils atténuent la sensation d'appétit et l'envie de certains aliments comme le sucre ou la graisse. Mysimba facilite le suivi d'un régime et permet de maintenir celui- ci sur la durée.

Qu'est-ce que Mysimba ?

Mysimba est un médicament de l’amincissement. Les substances actives de ce médicament sont la naltrexone et le bupropion. Ces médicaments ont une influence sur le système de satiété du cerveau. Ils atténuent la sensation d’appétit et l’envie de certains aliments comme le sucre ou la graisse. Mysimba facilite le suivi d’un régime et permet de maintenir celui- ci sur la durée.

Dans quels cas utiliser Mysimba ?

Ce médicament est prescrit pour les personnes en cas de surpoids sévère (obésité), et qui éprouvent des difficultés à mincir. Les médecins prescrivent Mysimba à partir d’un IMC de 27 points ou plus (en combinaison avec certains facteurs de risques, comme une tension artérielle élevée ou le diabète). L’obésité augmente les risques d’affections comme les maladies cardiovasculaires, le diabète et l'hypertension. Mincir entraîne une diminution de ces risques. Mysimba facilite l’amincissement pendant un régime.

Comment utiliser Mysimba ?

Le dosage est augmenté au fur et à mesure. Pendant les quatre premières semaines, suivez le schéma mentionné en notice ou les prescriptions du médecin. Ensuite, le dosage reste inchangé. Avalez le comprimé sans mâcher avec un peu d’eau. Ne prenez pas les comprimés avec un repas gras : ceci peut occasionner des crises d’épilepsie. Mysimba doit absolument être pris en combinaison avec un régime et une activité physique adaptée. Consultez la notice pour en savoir plus sur l’utilisation de Mysimba.

Dosage

Sauf avis contraire du médecin, le dosage habituel de Mysimba est le suivant :

  • Adultes : (à partir de la quatrième semaine) 2 comprimés, deux fois par jour.

Pendant les quatre premières semaines, suivez le schéma mentionné dans la notice. Ne prenez jamais plus que le dosage prescrit. Lisez la notice avant l’utilisation.

Effets secondaires

Mysimba peut occasionner des effets secondaires, dont entre autres :

  • Nausées et vomissements ;
  • Diarrhée ;
  • Maux de tête ;
  • Vertige ;
  • Insomnie ;
  • Sécheresse buccale ;
  • Aggravation ou apparition d’une dépression.

Consultez le médecin si vous remarquez un de ces symptômes. Vous trouverez de plus amples informations concernant les effets secondaires de Mysimba dans la notice.

Quelles sont les contre-indications pour le Mysimba ?

Mysimba est un médicament qui ne convient pas à tous. N’utilisez pas ce médicament si :

  • Vous souffrez d’hypersensibilité à la naltrexone, au bupropion ou un des autres ingrédients du médicament ;
  • Vous souffrez d’une tension artérielle élevée ;
  • Vous souffrez de crises d’épilepsie ou en avez souffert dans le passé ;
  • Vous souffrez ou avez souffert de troubles des comportements alimentaires comme l’anorexie ou la boulimie ;
  • Vous prenez des médicaments de type inhibiteur MAO, antidouleurs opioïdes ou médicaments de sevrage (votre médecin sait de quels médicaments il s’agit).

Consultez le médecin pour savoir si vous pouvez utiliser Mysimba en toute sécurité si vous souffrez de problèmes de santé – dépression, troubles hépatiques ou rénaux ou toute autre affection. Mysimba interagit avec certains médicaments. Lors de votre consultation, mentionnez toujours les médicaments ou compléments alimentaires que vous prenez.

Grossesse / conduite / alcool

Ne prenez pas Mysimba si vous êtes enceinte, souhaitez le devenir ou si vous allaitez.

Ce médicament peut occasionner des vertiges. Si vous remarquez ces symptômes, ne conduisez pas.

L’arrêt soudain d’une consommation d’alcool importante pendant un traitement de Mysimba peut déclencher une crise d’épilepsie. D’autre part, l’alcool ne convient pas à un régime pauvre en calories. Nous vous recommandons d’éviter la consommation d’alcools forts.

Retour au haut de la page