Livraison rapide à domicile
Bon suivi
Professionnel et spécialisé

Métoclopramide

  • Soulage en cas de nausées et de vomissements
  • Aussi pour les enfants à partir de 1 an
  • Peut causer des étourdissements ou des troubles du mouvement
  • Ne pas boire d’alcool

À propos de Métoclopramide

Métoclopramide soulage en cas de nausées et de vomissements. La substance active, le métoclopramide, rend le centre du vomissement dans le cerveau moins susceptible d’être stimulé.

Les médecins prescrivent le métoclopramide pour :

  • Nausées et vomissements comme effet indésirable des médicaments anticancéreux (chimiothérapie, radiothérapie) chez les adultes et les enfants âgés de 1 à 18 ans ;
  • Nausées et vomissements qui surviennent pendant une crise de migraine ;
  • Nausées et vomissements dus à d’autres causes.

Utilisation

Prenez les comprimés avec de l’eau ou éventuellement avec de la nourriture. Veillez toujours à ce qu’il y ait au moins 6 heures entre la prise des comprimés. Même si vous avez vomi entre-temps.

N’utilisez jamais ce médicament pendant plus de 5 jours d’affilée, sauf si un médecin en décide autrement.

Posologie

La posologie dépend de vos plaintes et est déterminée par un médecin. Les directives de dosage habituelles sont les suivantes :

Pour le traitement des nausées et des vomissements, quelle qu’en soit la cause (chez les adultes)

  • La dose unique recommandée est de 10 mg, répétée jusqu’à trois fois par jour.
  • La dose quotidienne maximale recommandée est de 30 mg ou 0,5 mg/kg de poids corporel.
  • La durée maximale recommandée du traitement est de 5 jours.

Pour prévenir les nausées et vomissements induits par la chimiothérapie (chez les enfants et adolescents âgés de 1 à 18 ans)

  • La dose recommandée est de 0,1 à 0,15 mg/kg de poids corporel (voir le tableau des doses dans la notice), répétée jusqu’à trois fois par jour.
  • La dose maximale pour 24 heures est de 0,5 mg/kg de poids corporel.
  • La durée maximale recommandée du traitement est de 5 jours.

Ce médicament n’est pas adapté à l’utilisation chez les enfants dont le poids corporel est inférieur à 30 kg. D’autres formes/forces pharmaceutiques peuvent être plus appropriées pour ce groupe de patients.

Alcool/conduite automobile

Lors de l’utilisation de Métoclopramide, vous pouvez être somnolent ou étourdi. Vous pouvez également souffrir de troubles de coordination des mouvements. Ces symptômes peuvent affecter votre vision et votre capacité à conduire. Ne conduisez pas de voiture et n’utilisez pas de machines tant que vous souffrez de ces symptômes.

L’alcool peut déclencher ou aggraver des effets indésirables de Métoclopramide. Ne consommez pas d’alcool si vous êtes traité avec ce médicament.

Vous avez pris trop de comprimés/oublié de prendre un comprimé

Si vous avez pris plus de comprimés que prescrit, contactez immédiatement votre médecin ou votre pharmacien. Vous pouvez avoir des mouvements incontrôlables (troubles extrapyramidaux), devenir somnolent, avoir des problèmes de conscience, être confus, avoir des hallucinations et avoir des problèmes cardiaques. Si nécessaire, votre médecin peut vous prescrire un traitement pour ces symptômes.

Avez-vous oublié une dose de Métoclopramide ? Ne prenez jamais une double dose pour compenser le comprimé oublié. Passez le ou les comprimés et poursuivez avec le programme habituel.

Quand ne pas utiliser Métoclopramide ?

Métoclopramide ne convient pas à tout le monde. N’utilisez pas ce médicament dans les situations suivantes :

  • Si vous avez une allergie connue à l’un des composants du médicament (voir rubrique « Composition ») ;
  • Vous avez une hémorragie, une obstruction ou une déchirure dans le tractus gastro-intestinal ;
  • Vous avez (peut-être) une tumeur rare de la glande surrénale (phéochromocytome) ;
  • Vous avez déjà eu des spasmes musculaires involontaires (dyskinésie tardive) pendant un traitement médicamenteux ;
  • Vous êtes épileptique ;
  • Vous avez la maladie de Parkinson ;
  • Vous prenez de la lévodopa (un médicament antiparkinsonien) ou des agonistes dopaminergiques (voir rubrique « Interactions médicamenteuses ») ;
  • Vous avez déjà eu des taux anormaux de pigments dans le sang (méthémoglobinémie) ou une déficience en NADH cytochrome-b5.

Quand devez-vous être particulièrement prudent avec ce médicament ?

Consultez un médecin ou un pharmacien avant d’utiliser Métoclopramide dans les situations suivantes :

  • Vous avez des antécédents de rythme cardiaque anormal (allongement de l’intervalle QT) ou d’autres problèmes cardiaques ;
  • Vous avez des problèmes avec l’équilibre des sels dans votre sang, comme le potassium, le sodium et le magnésium ;
  • Vous prenez d’autres médicaments connus pour affecter votre rythme cardiaque ;
  • Vous souffrez d’une affection neurologique (cerveau) ;
  • Vous avez une maladie du foie ou des reins. La dose peut devoir être réduite.

Votre médecin peut effectuer des analyses de sang pour vérifier les niveaux de pigments dans votre sang. En cas de valeurs anormales (méthémoglobinémie), le traitement doit être arrêté immédiatement et définitivement.

Grossesse et allaitement

Consultez un médecin si vous êtes enceinte ou si vous voulez être enceinte. Un médecin décidera si vous pouvez utiliser Métoclopramide.

Consultez également un médecin si vous souhaitez ou allez allaiter. Ce médicament est excrété dans le lait maternel et il est donc préférable de ne pas l’utiliser.

Interactions médicamenteuses

Expliquez au médecin que vous prenez (avez pris) d’autres médicaments ou que vous allez en prendre sous peu. Même s’il s’agit de médicaments à base de plantes ou de médicaments disponibles sans prescription. Certains médicaments peuvent interférer avec l’effet de Métoclopramide. Ces médicaments sont :

  • Lévodopa ou autres médicaments pour traiter la maladie de Parkinson ;
  • Anticholinergiques (médicaments contre les crampes du tractus gastro-intestinal) ;
  • Dérivés de la morphine (analgésiques à action forte) ;
  • Sédatifs ;
  • Médicaments pour traiter les troubles mentaux ;
  • Digoxine (pour traiter l’insuffisance cardiaque) ;
  • Ciclosporine (médicament pour traiter certains troubles du système immunitaire) ;
  • Mivacurium et suxaméthonium (relaxants musculaires) ;
  • Fluoxétine et paroxétine (antidépresseurs).

Effets secondaires

Les médicaments peuvent provoquer des effets indésirables, bien que tout le monde ne les subisse pas.

Arrêtez le traitement et consultez immédiatement votre médecin ou votre pharmacien si vous ressentez l’un des effets indésirables suivants pendant que vous prenez ce médicament :

  • Mouvements incontrôlables (souvent de la tête ou du cou). Ceux-ci peuvent se produire chez les enfants ou les jeunes adultes et surtout lorsque des doses élevées sont utilisées. Ces réactions surviennent généralement au début du traitement et peuvent également se produire après une seule administration. Ces effets disparaîtront avec un traitement approprié.
  • Forte fièvre, hypertension artérielle, crises/convulsions (convulsions), transpiration, salivation. Il peut s’agir de signes du syndrome malin des neuroleptiques.
  • Gonflement du visage, de la langue ou de la gorge et difficultés respiratoires ; Il peut s’agir de signes d’une réaction allergique, qui peut être grave.

Les effets indésirables qui peuvent éventuellement intervenir lors l’utilisation de Métoclopramide incluent notamment :

Très fréquents (affectent plus de 1 utilisateur sur 10)

  • Somnolence.

Fréquents (affectent moins de 1 utilisateur sur 10)

  • Abattement (dépression) ;
  • Mouvements incontrôlables tels que tics, tremblements, mouvements saccadés ou contractions musculaires (raideur, rigidité) ;
  • Symptômes similaires à ceux de la maladie de Parkinson (rigidité, tremblements) ;
  • Sensation d’agitation ;
  • Diminution de la tension artérielle (surtout en cas d’administration par voie intraveineuse) ;
  • Diarrhée ;
  • Sensation de faiblesse.

Peu fréquents (affectent moins de 1 utilisateur sur 100)

  • Augmentation des niveaux de prolactine dans le sang, ce qui peut provoquer la production de lait chez les hommes et chez les femmes qui n’allaitent pas ;
  • Menstruations irrégulières ;
  • Hallucination ;
  • Réduction de la conscience ;
  • Diminution des battements de cœur (surtout en cas d’administration par voie intraveineuse) ;
  • Allergie.

Rares (affectent moins de 1 utilisateur sur 1000)

  • Confusion ;
  • Crises/épilepsie (convulsions) (en particulier chez les patients épileptiques).

Un aperçu des effets indésirables dont la fréquence est inconnue se trouve dans la notice. Consultez un médecin si vous présentez des effets indésirables sévères ou graves, y compris des effets indésirables non mentionnés dans la notice.

Composition

La substance active de Métoclopramide HCl Aurobindo est le chlorhydrate de métoclopramide monohydraté, correspondant à 10 mg de chlorhydrate de métoclopramide anhydre.

Les autres substances contenues dans ce médicament sont le lactose, le croscarmellose sodique, le stéarate de magnésium.

Le fabricant du MétoclopramideHCl Aurobindo est :

Centrafarm Services B.V. Nieuwe Donk 9
4879 AC Etten-Leur
Pays-Bas

Notice

Lisez la notice avant de l’utiliser. Vous pouvez télécharger la notice officielle de Métoclopramide HCl Aurobindo ici.

Médecins collaborateurs

Vous savez très bien ce qui est bon pour vous et ce qui ne l’est pas. Cependant, il peut parfois être difficile de faire le bon choix. Les médecins affiliés à Dokteronline peuvent très bien vous aider.

Dr. E. Tanase

Médecin de famille

Dr. H.K. Benkert

Médecin de famille

Dr. P. Mester

Médecin de famille
Retour au haut de la page