Livraison rapide à domicile
Bon suivi
Professionnel et spécialisé

Codéine (phosphate de codéine)

  • Analgésique morphinique
  • Aide à soulager les douleurs légères à modérées
  • Également pour la toux d’irritation
  • Ne pas boire d’alcool

À propos de la codéine

La codéine appartient à un groupe de médicaments appelés analgésiques opioïdes (antidouleurs morphiniques). Le médicament peut être utilisé seul ou en association avec d’autres analgésiques tels que le paracétamol. En outre, la codéine appartient au groupe des médicaments qui freinent le réflexe de la toux.

La codéine est utilisée en cas de douleur légère à modérée et de toux d’irritation persistante chez les adultes et les adolescents de plus de 12 ans.

Utilisation

Suivez toujours les instructions du médecin. Prenez le comprimé avec un peu d’eau. Ne mâchez pas le comprimé.

Posologie

La posologie dépend de vos plaintes et est déterminée par un médecin. Les directives de dosage générales sont les suivantes :

En cas de toux

  • Adultes : 10-20 mg à la fois, toutes les 4-6 heures, maximum 120 mg par jour (=24 heures).
  • Adolescents à partir de 12 ans : prendre 5 à 10 mg toutes les 6 heures, selon les besoins. Ne prenez pas plus de 60 mg au total par jour.

En cas de douleur légère à modérée

  • Adultes :30-60 mg à la fois, maximum 240 mg par jour (=24 heures). La dose peut être prise jusqu’à 4 fois par jour, avec un intervalle d’au moins 6 heures.
  • Adolescents à partir de 12 ans : prendre 0,5 à 1 mg par kilo de poids corporel toutes les 6 heures, selon les besoins. Ne prenez pas plus de 240 mg au total par jour.

Respectez le dosage maximal. À des doses supérieures à 60 mg à la fois, l’effet n’augmente pas davantage, mais le risque d’effets secondaires, lui, augmente.

Ce médicament ne doit pas être utilisé pendant plus de 3 jours. Si la douleur ne s’atténue pas après 3 jours, consultez votre médecin.

La codéine ne doit pas être prise par les enfants de moins de 12 ans, en raison du risque de graves problèmes respiratoires.

Alcool/conduite automobile

La codéine peut provoquer des effets indésirables qui affectent la réactivité, comme des étourdissements ou une somnolence. Ne vous lancez pas dans le trafic et ne commandez pas des machines lourdes si vous en souffrez. Surveillez les enfants qui prennent de la codéine lorsqu’ils jouent à l’extérieur.

L’alcool peut déclencher ou aggraver des effets indésirables de la codéine. Limitez ou arrêtez la consommation d’alcool pendant le traitement par ce médicament.

Vous avez pris trop de codéine/vous avez oublié la codéine/vous voulez arrêter la codéine

Si vous avez pris plus de comprimés que prescrit, consultez un médecin ou un pharmacien.

Si vous avez oublié une dose de codéine, prenez le médicament, sauf s’il est presque temps de prendre la dose suivante. Dans ce cas, passez la dose oubliée et poursuivez avec le programme habituel. Ne prenez jamais une double dose pour compenser le comprimé oublié.

Vous voulez arrêter de prendre de la codéine et vous prenez ce médicament depuis longtemps ? Consultez un médecin. Vous pourriez souffrir de symptômes de sevrage.

Quand ne pas utiliser la codéine ?

La codéine ne convient pas à tout le monde. N’utilisez pas ce médicament dans les situations suivantes :

  • Vous êtes allergique à une des substances contenues dans ce médicament (voir rubrique « Composition ») ;
  • Chez les enfants et les adolescents de moins de 18 ans après une ablation chirurgicale des amygdales ou des amygdales nasales (adénoïdes) due à un syndrome d’apnée obstructive du sommeil (trouble du sommeil dans lequel des périodes d’arrêt respiratoire ou une respiration gravement altérée surviennent pendant le sommeil) ;
  • Chez les enfants souffrant de problèmes respiratoires, car les symptômes de toxicité de la morphine peuvent potentiellement être plus graves chez ces enfants ;
  • Si vous savez que vous convertissez (métabolisez) la codéine en morphine très rapidement ;
  • Si vous allaitez ;
  • Si vous souffrez d’un essoufflement causé par des maladies respiratoires telles que l’asthme ou l’emphysème pulmonaire ;
  • Si votre foie ne fonctionne pas correctement ;
  • Si vous avez des lésions cérébrales ou une pression accrue dans le cerveau ;
  • Si vous souffrez d’une maladie associée à des crises d’épilepsie ;
  • Si vous prenez certains médicaments contre la dépression grave ou la maladie de Parkinson (IMAO, comme le moclobémide ou la sélégiline) ou si vous en avez pris au cours des deux dernières semaines.

Quand devez-vous être particulièrement prudent avec ce médicament ?

Une prudence accrue est parfois nécessaire lors de l’utilisation de la codéine. Par exemple, dans les situations suivantes :

  • Chez les personnes âgées ;
  • S’il y a/avait une accélération du rythme cardiaque ;
  • En cas d’altération du fonctionnement des reins ou des glandes surrénales ;
  • En cas de fièvre ;
  • Chez les personnes souffrant de colite ulcéreuse ou d’un rétrécissement de l’urètre ;
  • Après une opération de l’abdomen ou des reins ;
  • Chez les personnes ayant un problème de vésicule biliaire ou des calculs biliaires ;
  • En cas de glande thyroïde qui fonctionne trop lentement ;
  • Chez les hommes présentant une hypertrophie de la prostate, avec ou sans rétrécissement de l’urètre ;
  • En cas de maladies cardiovasculaires.

La notice contient une liste complète des situations dans lesquelles vous devez être particulièrement prudent avec ce médicament.

Grossesse et allaitement

N’utilisez la codéine que sur avis médical si vous êtes enceinte.

La codéine ne convient pas aux femmes qui allaitent.

Si vous prenez d’autres médicaments ?

Expliquez au médecin que vous prenez (avez pris) d’autres médicaments ou que vous allez en prendre sous peu. Même s’il s’agit de médicaments à base de plantes ou de médicaments disponibles sans prescription.

La codéine interagit avec plusieurs médicaments.

  • Les produits susceptibles d’augmenter les effets secondaires de la codéine, tels qu’entraver la respiration et la somnolence :
    • Alcool
    • Somnifères
    • Calmants
    • Médicaments contre la psychose (maladie mentale grave)
    • Médicaments réduisant l’anxiété et l’agitation
    • Autres analgésiques à action forte
    • Médicaments anesthésiques et narcotiques
    • Les IMAO (médicaments contre la dépression ou la maladie de Parkinson tels que le moclobemide ou la sélégiline). La codéine ne peut être utilisée que deux semaines après l’arrêt de l’utilisation des IMAO.
  • Certains médicaments peuvent contrecarrer totalement ou partiellement l’action de la codéine, comme la naltrexone, la buprénorphine et la pentazocine. L’effet analgésique peut être réduit et/ou des symptômes de sevrage (par exemple, bâillements, larmoiement, transpiration, diarrhée, vomissements, tremblements et sommeil agité) peuvent apparaître.

Effets indésirables

Les médicaments peuvent provoquer des effets indésirables, bien que tout le monde ne les subisse pas. Les effets indésirables qui peuvent éventuellement intervenir lors l’utilisation de la codéine incluent notamment :

  • Réactions d’hypersensibilité graves avec chute brutale de la tension artérielle, pâleur, agitation, pouls faible et rapide, peau moite et conscience réduite. Prévenez immédiatement un médecin si vous souffrez de ces symptômes ;
  • Constipation ;
  • Fatigue, somnolence, fatigue ;
  • Étourdissements ;
  • Dysfonctionnement de la vue ;
  • Augmentation de l’activité intestinale ou gonflement sévère du côlon (dilatation toxique du côlon) chez les patients atteints de colite ulcéreuse (inflammation sévère et récurrente du côlon) ;
  • En particulier chez les petits enfants : convulsions, diminution de la respiration et baisse de la pression sanguine.

La notice contient de plus amples informations sur tous les effets indésirables possibles de la codéine.Si vous êtes très affecté par un effet indésirable, ou si vous avez un effet indésirable qui ne se trouve pas dans cette notice, prenez alors contact avec votre médecin ou pharmacien.

Composition

La substance active dans la Codéine phosphate PCH est codéine phosphate hémihydraté.

Les autres ingrédients sont : cellulose microcristalline (E460), amidon de pomme de terre, dioxyde de silice (E551), talc (E553b), stéarate de magnésium (E470b).

Les fabricants de la Codéine phosphate PCH sont :

Pharmachemie B.V. Swensweg 5
2031 GA Haarlem
Pays-Bas

TEVA Pharmaceutical Works Ltd Pallagi Ut13
4042 Debrecen
Hongrie

Notice

Lire la notice avant l’utilisation. Vous pouvez télécharger la notice officielle de la Codéine phosphate PCH ici.

Médecins collaborateurs

Vous savez très bien ce qui est bon pour vous et ce qui ne l’est pas. Cependant, il peut parfois être difficile de faire le bon choix. Les médecins affiliés à Dokteronline peuvent très bien vous aider.

Dr. E. Tanase

Médecin de famille

Dr. H.K. Benkert

Médecin de famille

Dr. P. Mester

Médecin de famille
Retour au haut de la page